L’armée israélienne saisit des dizaines d’armes détenues par des Palestiniens
Rechercher

L’armée israélienne saisit des dizaines d’armes détenues par des Palestiniens

Les coups de filet menés en Cisjordanie au cours des six dernières semaines ont permis la saisie d'armes de poing, des mitraillettes de style Carlo et des M-16

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des armes à feu et d'autres saisies par les forces de sécurité israélienne en Cisjordanie au cours des six dernières semaines, une photo partagée par l'armée le 21 janvier 2020. (Crédit : armée israélienne)
Des armes à feu et d'autres saisies par les forces de sécurité israélienne en Cisjordanie au cours des six dernières semaines, une photo partagée par l'armée le 21 janvier 2020. (Crédit : armée israélienne)

Les forces de sécurité israéliennes ont saisi des dizaines d’armes à feu détenues illégalement par les Palestiniens en Cisjordanie au cours du dernier mois et demi, dont deux fusils d’assaut M-16, a déclaré l’armée mardi.

L’armée a rapporté avoir saisi les armes en possession de Palestiniens au cours des six dernières semaines, en effectuant des recherches dans les villages et villes de Cisjordanie. A l’exception des responsables de la sécurité de l’Autorité palestinienne, les Palestiniens de Cisjordanie se voient interdire par Israël de posséder des armes à feu.

« Au cours de ces coups de filet, les forces ont saisi de nombreuses armes, dont 13 pistolets, 25 mitraillettes de type Carlo, deux fusils M-16 et des munitions », a indiqué Tsahal dans un communiqué.

Les mitraillettes de type Carlo sont une variété d’armes à feu simples, produites localement, qui s’inspirent vaguement de la conception de la mitraillette suédoise Carl Gustav.

Des armes à feu et d’autres saisies par les forces de sécurité israélienne en Cisjordanie au cours des six dernières semaines, une photo partagée par l’armée le 21 janvier 2020. (Crédit : armée israélienne)

Les forces de sécurité ont également fermé cinq ateliers de production dans toute la Cisjordanie où des armes étaient fabriquées.

Toutes les armes confisquées ont été remises au Shin Bet.

L’armée a également fait savoir que les soldats avaient également saisi des centaines de milliers de shekels qui, selon elle, allaient être utilisés pour financer des activités terroristes.

L’année dernière a enregistré une baisse marquée des attaques terroristes en provenance de Cisjordanie, avec cinq Israéliens tués dans ces circonstances en 2019, une forte diminution par rapport à 2018 où au moins 11 personnes avaient été assassinées.

Lundi, le chef du service de sécurité du Shin Bet a déclaré que son agence avait déjoué plus de 560 attentats terroristes en 2019, dont 10 attentats suicides et quatre enlèvements.

« L’année dernière a été remplie de défis sécuritaires sur tous les fronts dans lesquels nous opérons. Au cours de cette année, nous avons empêché plus de 560 attaques terroristes importantes, dont 10 attentats suicides, quatre enlèvements et plus de 300 fusillades », a déclaré le chef du Shin Bet, Nadav Argaman.

Ce chiffre est en légère hausse par rapport à 2018, année où le Shin Bet avait contribué à déjouer quelque 500 attentats terroristes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...