Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

L’Australie estime que la reconnaissance d’un Etat palestinien affaiblirait le Hamas

La ministre des Affaires étrangères Penny Wong a déclaré que cette reconnaissance pourrait aider à faire repartir un processus de paix à l'arrêt et à contrer les forces extrémistes au Proche-Orient

La ministre des Affaires étrangères australienne Penny Wong à Makati (Philippines), le 18 mai 2023. (Crédit : Lisa Marie David/Pool Photo via AP)
La ministre des Affaires étrangères australienne Penny Wong à Makati (Philippines), le 18 mai 2023. (Crédit : Lisa Marie David/Pool Photo via AP)

L’Australie a laissé entendre mardi qu’elle pourrait reconnaître formellement un Etat palestinien, une éventualité longtemps taboue pour les pays occidentaux mais désormais évoquée par plusieurs d’entre eux.

La ministre des Affaires étrangères Penny Wong a déclaré que cette reconnaissance pourrait aider à faire repartir un processus de paix à l’arrêt et à contrer les forces extrémistes au Proche-Orient.

« La reconnaissance d’un Etat palestinien – qui pourrait exister seulement côte à côte avec un Etat israélien vivant en sécurité – n’offrirait pas seulement aux Palestiniens une opportunité pour réaliser leurs aspirations », a-t-elle dit.

« Cela renforcerait également les forces de paix et saperait l’extrémisme. Cela affaiblirait le Hamas, l’Iran et ses autres alliés dans la région », a-t-elle ajouté devant un auditoire à Canberra.

Une reconnaissance formelle d’un Etat palestinien a longtemps été vue par les pays occidentaux comme la résultante d’un processus de paix avec Israël.

Les Etats-Unis, l’Australie et la plupart des pays de l’Union européenne ont déclaré vouloir un jour reconnaître un tel Etat, mais pas avant la résolution de questions épineuses comme le statut de Jérusalem et un accord définitif sur les frontières.

Mais après les attaques du 7 octobre dernier perpétrées par le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas en Israël suivies de l’offensive militaire israélienne à Gaza, les diplomates de certains pays commencent à revoir ces idées.

« Les échecs de cette approche de la part de tous depuis des décennies – comme le refus même de la part du gouvernement de (Benjamin) Netanyahu de traiter la question d’un Etat palestinien – sont cause d’une grande frustration », a déclaré Mme Wong.

« La communauté internationale considère donc maintenant la question d’un Etat palestinien comme un moyen d’aller vers une relance de la solution à deux Etats », a ajouté la cheffe de la diplomatie australienne.

La Grande-Bretagne, l’Irlande, Malte, la Slovénie ou encore l’Espagne ont déjà évoqué l’idée d’une reconnaissance d’un Etat palestinien.

En 2014, la Suède, qui compte une importante communauté palestinienne, a été le premier pays de l’Union européenne à reconnaître un tel Etat.

Six autres pays européens l’avaient fait avant elle : la Bulgarie, Chypre, la République tchèque, la Hongrie, la Pologne et la Roumanie.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.