Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

L’Autorité palestinienne arrête 5 membres du Jihad islamique près de Jénine

Le groupe terroriste répond en appelant à des manifestations dans toute la Cisjordanie contre le "traître" Ramallah

Une image non datée de membres du Bataillon de Jénine, affilié au Jihad islamique palestinien. (Crédit : Telegram ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Une image non datée de membres du Bataillon de Jénine, affilié au Jihad islamique palestinien. (Crédit : Telegram ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne (AP) ont mené un raid contre le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien dans la nuit de dimanche à lundi dans la ville de Djaba, à quelque 25 kilomètres au sud de Jénine, selon des articles relayés par le groupe terroriste.

Cinq membres auraient été arrêtés, dont un commandant et un ancien commandant de la Brigade des Martyrs d’Al-Aqsa, un groupe armé lié au Fatah, le parti au pouvoir au sein de l’AP.

Ces arrestations semblent indiquer que l’AP poursuit sa répression tant attendue contre l’organisation, après les arrestations effectuées pendant et immédiatement après l’opération israélienne à Jénine il y a quinze jours.

Dans une série de déclarations, les Brigades Al-Quds, la branche locale du Jihad islamique, ont sévèrement condamné la campagne de l’AP contre ses membres, la qualifiant de « crime moralement inacceptable » et de « menace réelle pour notre lutte et le sang de nos martyrs ».

Le groupe terroriste a affirmé que l’AP faisait le travail d’Israël et que les deux entités étaient « les deux faces d’une même pièce », maintenant le peuple palestinien sous « deux occupations ».

Lors d’une autre opération menée la nuit précédente, l’AP aurait arrêté l’oncle et le cousin de Majdi al-Ararawi, 17 ans, l’un des 13 tireurs tués par Tsahal lors de l’opération de Jénine.

Une image de Majdi Younis Saud Ararawi, un membre du Jihad islamique palestinien âgé de 17 ans, tué lors de l’opération de Tsahal dans le camp de réfugiés de Jénine, le 3 juillet 2023. (Crédit : Twitter/utilisé conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Le Jihad islamique a également indiqué que deux de ses membres détenus par l’AP ont entamé une grève de la faim. Ils ont été arrêtés par l’Autorité palestinienne dans la nuit du 3 juillet, alors qu’ils se rendaient à Jénine pour participer aux combats lors de l’opération de Tsahal.

Les deux hommes, Murad Walid Malayshe (34 ans) et Muhammad Walid Barahme (37 ans), ont passé plus de dix ans dans les prisons israéliennes pour des activités liées au terrorisme et sont parmi « les plus recherchés par Israël », selon le site web palestinien Palinfo. Ils sont actuellement détenus dans une prison de l’Autorité palestinienne à Jéricho.

Le bataillon de Jénine, une autre faction locale affiliée au Jihad islamique, a appelé à des manifestations dans toutes les grandes villes de Cisjordanie lundi soir pour protester contre les « arrestations politiques » opérées par la « perfide Autorité palestinienne ». L’AP a réagi en déployant des forces de sécurité, des véhicules blindés et des tireurs d’élite, selon des vidéos circulant sur les réseaux sociaux palestiniens.

Selon les articles parus dans les médias palestiniens et sur la chaîne Telegram du Jihad islamique, l’appel semble n’avoir été entendu qu’à Jénine, car c’est le seul endroit où les gens sont descendus en masse dans les rues.

Israël a mené une importante opération à Jénine les 3 et 4 juillet afin de réprimer ce foyer de terrorisme dans la ville. Ces dernières années, de nombreux attentats visant des Israéliens ont été perpétrés par des Palestiniens de la région, et selon les observateurs, l’Autorité palestinienne n’a que peu de contrôle sur le terrain.

Selon les responsables de la Santé palestiniens, 13 personnes ont été tuées au cours de l’opération, et au moins 100 autres ont été blessées. Tous les Palestiniens tués étaient impliqués dans les combats, mais il y a eu des non-combattants parmi les blessés, a indiqué Tsahal.

Lors d’un appel téléphonique avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président américain Joe Biden a salué les efforts de l’AP pour rétablir le contrôle de la sécurité à Jénine et dans d’autres régions de Cisjordanie, des mesures qui renforcent les perspectives d’une solution à deux États.

Jacob Magid a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.