L’aventure du légendaire magazine américain MAD prend fin
Rechercher

L’aventure du légendaire magazine américain MAD prend fin

La revue satirique, qui employait de nombreux artistes et auteurs juifs, s'arrête après 67 ans d'activité

Mad Magazine, d'Alfred E. Neuman. (Autorisation)
Mad Magazine, d'Alfred E. Neuman. (Autorisation)

Mad Magazine, la revue périodique humoristique dont les propos cyniques et sournois sur la vie américaine contemporaine a influencé des générations d’enfants au cours des sept dernières décennies va apparemment bientôt cesser de paraître.

Les illustrateurs de Mad, David DeGrand et Evan Dorkin ont chacun confirmé la nouvelle, mais DC Entertainement, la société-mère de Mad, n’a encore rien annoncé officiellement.

« Aujourd’hui, ce n’est pas la fin », a tweeté Dorkin jeudi. « Au revoir MAD Magazine. Quand j’étais jeune, j’était un grand fan des années 70, en tant que jeune adulte j’ai redécouvert les comics des années 50, et en tant que gros ringard, je suis devenu, d’une certaine manière, contributeur (et souvent travaillé avec @colorkitten) pour la dernière décennie. Ce dernier e-mail était terrible. »

« Je ne me sens pas mal pour moi-même, nous discutions de nouveaux travaux mais rien n’était fait. Nous avions parcouru un bout de chemin. Voir MAD fermer fait mal, notamment pendant une année déprimante pour les caricaturistes et l’industrie des comics en général. Et toutes mes pensées vont vers les free-lancers de Usual Gang. »

Même si ce n’est pas une publication juive, de nombreux artistes et auteurs étaient Juifs et Mad présentait une sensibilité comique tirée de l’expérience juive.

Dorkin a noté que c’était de « la folie » que le célèbre dessinateur Al Jaffee, mieux connu pour ses couvertures humour « à plier », ait survécu à MAD en tant qu’entité vivante ». Jaffee, 98 ans, est l’un des contributeurs juifs qui ont contribué à façonner la voix unique de Mad.

Fondé en 1952 par William Gaines, éditeur chez EC Comics, et par le dessinateur juif Harvey Kurtzman, le magazine offrait un miroir de la vie américaine du XXe siècle tout en ajoutant une grosse dose d’humour juif. Sa voix a été créée en grande partie par des rédacteurs en chef et des artistes juifs tels que Al Feldstein, Don Martin et Dave Berg, qui ont travaillé pour le magazine pour enfants Moshiach Times, dirigé par le mouvement Habad.

Mad avait régulièrement recours à des termes et des effets sonores à consonance juive, en particulier des termes réels et du faux yiddish.

La popularité de Mad était en baisse depuis des années et elle a récemment redémarré, en commençant par un nouveau « numéro 1 » en 2018, mais cela n’a apparemment pas suffi pour sauver le magazine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...