Rechercher

Le BNVCA dépose une nouvelle plainte contre Dieudonné

L’homme condamné à de multiples reprises pour antisémitisme s'en est cette fois "pris aux Juifs en général et les insulte à partir du cas particulier d’Éric Zemmour"

Dieudonné M'Bala M'Bala, dans une vidéo mettant en scène Simone Veil et le négationniste Robert Faurisson, devant des portraits de ce dernier et du maréchal Pétain. (Crédit : capture d’écran YouTube / Dieudonné Officiel)
Dieudonné M'Bala M'Bala, dans une vidéo mettant en scène Simone Veil et le négationniste Robert Faurisson, devant des portraits de ce dernier et du maréchal Pétain. (Crédit : capture d’écran YouTube / Dieudonné Officiel)

Après la publication d’une nouvelle vidéo du polémiste Dieudonné dans laquelle celui-ci exprime des propos antisémites, une plainte a été déposée par le BNVCA, a indiqué l’association dans un communiqué.

Dans cette vidéo, l’homme condamné à maintes reprises pour antisémitisme « s’en prend aux Juifs en général et les insulte à partir du cas particulier d’Éric Zemmour qui s’est lui-même déclaré être Juif berbère lors de son intervention à Villepinte le 5 décembre 2021 », écrit le BNVCA.

L’association, qui le poursuit pour des chefs d’injures racistes et d’incitation à la haine, a rapporté les propos antisémites de la vidéo de Dieudonné, diffusée sur ses plateformes : « Les plus gros escrocs de la planète sont tous des Juifs » ; « À partir du moment ou Israël rattache l’Europe, à Zemmour, son message est clair : il y a l’empire judéo-chrétien et il y a les barbares » ; « Il faut être Juif pour avoir la liberté d’expression en France. C’est une réalité et dire le contraire c’est avoir peur, mais on n’a plus peur. Ils nous ont tout fait, ils nous ont traînés dans la boue, ils nous ont mis à l’état d’esclaves, il nous ont colonisés. La mort sera plus confortable que la soumission à ces chiens ; on n’a plus à se soumettre, il faut avancer. »

Le BNVCA redoute que la vidéo ne déclenche une « nouvelle vague d’antisémitisme d’origine islamo-gauchiste, voire islamiste ».

La dernière condamnation du polémiste Dieudonné remonte à l’été dernier, quand il avait été condamné à 200 jours-amende à 30 euros pour recel d’escroquerie à Lille, pour des spectacles organisés dans la métropole sous couvert de vente de cosmétiques ou d’atelier théâtral.

En juillet, il avait aussi été condamné à Genève à payer une amende de plus de 28 000 euros pour « discrimination raciale » pour des propos tenus lors de spectacles en 2019 en Suisse.

S’il avait déjà été condamné en France à de nombreuses reprises pour injures raciales ou incitation à la haine, il s’agissait de sa première condamnation en Suisse.

En cause dans cette affaire, les propos négationnistes sur les chambres à gaz que Dieudonné a fait tenir par l’un de ses personnages dans son spectacle en 2019, joué notamment en Suisse.

Ce mercredi, le BNVCA a aussi salué le jugement du Tribunal correctionnel de Pontoise prononcé le 4 décembre, qui a condamné un prévenu nommé Fabien Lesparre, auteur de propos antisémites, à 6 mois de prison avec sursis et à des peines d’amendes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...