Le boycott d’Israël « en contradiction avec nos valeurs » – New York University
Rechercher

Le boycott d’Israël « en contradiction avec nos valeurs » – New York University

La déclaration survient alors que 51 organisations du campus ont fait le vœu de ne pas co-parrainer des événements avec des groupes tels que Birthright et l’AIPAC

Le campus de la NYU à New York (Jonathan71 / Wikimedia Commons via JTA)
Le campus de la NYU à New York (Jonathan71 / Wikimedia Commons via JTA)

NEW YORK – L’université de New York (NYU) a déclaré qu’elle s’opposait aux campagnes de boycott des étudiants après que 51 organisations du campus se sont engagées à boycotter les groupes pro-israéliens.

« L’Université s’oppose à toute forme de boycott ou de refus officiel de la part de certains groupes d’étudiants d’interagir avec d’autres groupes d’étudiants en raison de points de vue divergents. Cela va à l’encontre de nos traditions et de nos valeurs, et en particulier de notre conviction fondamentale en un libre échange d’idées », a déclaré lundi le porte-parole de l’université, John Beckman.

La semaine dernière, 51 organisations étudiantes ont signé une résolution dans laquelle ils s’engageaient à ne pas co-parrainer des événements avec deux groupes étudiants – Realize Israel et TorchPAC – ainsi que huit groupes hors campus, dont Birthright-Taglit, la Commission des affaires publiques israélo-américaines et la Ligue anti-diffamation (ADL). Les étudiants ont également promis de boycotter Israël et ont exprimé leur soutien au mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions.

Les organisations « La Voix juive pour la paix » et les « Etudiants pour la justice en Palestine » du campus ont mis en place la résolution, et ses signataires incluaient des groupes tels que l’Union des étudiants africains, l’Union des étudiants noirs, le College Libertarians, l’Association étudiante mexicaine et l’Association étudiante musulmane.

Dans sa déclaration de lundi, Beckman a déclaré que la NYU encourageait les échanges entre les groupes ayant des opinions opposées.

« Nous suggérons que les groupes d’étudiants qui proposent le boycott trouvent une voie afin de s’engager dans un dialogue constructif. L’Université, comme toujours, est prête à faciliter cela », a-t-il dit.

Vendredi, les dirigeants des deux groupes pro-israéliens identifiés dans la résolution ont affirmé à JTA être surpris du soutien qu’elle avait obtenue.

Adela Cojab, 21 ans, président de Realize Israel, a décrit le climat qui entourait Israël à la NYU comme relevant de « l’animosité ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...