Le cabinet légalise l’avant-poste de Mevoot Yeriho
Rechercher

Le cabinet légalise l’avant-poste de Mevoot Yeriho

Le procureur-général Avichai Mandelblit, qui s'était opposé la semaine dernière à cette initiative en période électorale, a retiré son objection

L'avant-poste de Mevoot Yeriho, dans la vallée du Jourdain, en 2017 (Capture d'écran /YouTube)
L'avant-poste de Mevoot Yeriho, dans la vallée du Jourdain, en 2017 (Capture d'écran /YouTube)

Le cabinet a approuvé dimanche la légalisation de l’avant-poste de Mevoot Yeriho, en Cisjordanie, après les élections.

Mevoot Yeriho est situé près de Jéricho, la principale ville palestinienne de cette vallée stratégique et coeur de l’industrie agricole, juste au nord de la mer Morte.

Le procureur-général Avichai Mandelblit, qui avait estimé la semaine dernière qu’une telle initiative était impossible en période électorale, a retiré dimanche son objection alors que le cabinet se rencontrait dans l’avant-poste illégal.

Le procureur-général avait déclaré dans son jugement initial qu’approuver cette action en amont du vote pouvait être considéré comme une propagande politique.

La raison de son changement de positionnement reste encore indéterminée. Dans un communiqué, le procureur général d’Israël a confirmé qu’en dépit du contexte électoral, le gouvernement avait bien l’autorité pour prendre cette décision sensible.

(De gauche à droite) Le président du Conseil régional de la vallée du Jourdain, David Elhayani, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le secrétaire du cabinet, Tzachi Braverman, applaudissent après que le gouvernement eut autorisé la légalisation de l’avant-poste de Mevo’ot Yericho lors de la réunion hebdomadaire du cabinet au conseil régional de Jordan Valley, le 15 septembre. 2019 (Crédit : Haim Tzach / GPO)

Le gouvernement a accepté de « transformer l’avant-poste illégal de Mevoot Yericho dans la vallée du Jourdain en une implantation officielle », a annoncé le bureau du Premier ministre à l’issue de cette rencontre tenue d’ailleurs exceptionnellement dans cette plaine fertile.

L’observatoire des implantations, l’ONG la Paix maintenant affirme que cette décision vise à empêcher stratégiquement le développement de la ville palestinienne voisine de Jéricho.

La limite nord de Jéricho, qui se trouve dans la zone A de Cisjordanie contrôlée par l’Autorité palestinienne, se trouve à 650 mètres seulement de la frontière de l’avant-poste illégal de Mevoot Yericho.

« La création officielle d’une autre implantation prouve une fois de plus que le gouvernement n’est pas gêné par l’idée d’une réaction internationale ou de la fin de la démocratie israélienne en route vers l’annexion de la zone C », a déclaré l’ONG dans un communiqué.

L’Autorité palestinienne a condamné la tenue de cette réunion du cabinet ministériel dans les Territoires.

La Turquie a déclaré qu’Israël devient un « régime raciste d’apartheid » avec les projets d’annexion.

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a dit que le projet « embarrassant» du Premier ministre Benjamin Netanyahu d’annexer la Vallée du Jourdain constitue une tentative « méprisable » de renforcer sa position avant l’élection de cette semaine.

« Israël, encouragé par le soutien de certains pays, continue ses politiques agressives qui le transforment en un régime raciste d’apartheid », a-t-il dit, selon une traduction de Reuters d’un article d’Anadolu, l’agence de presse dirigée par l’Etat.

« C’est un jour important pour le mouvement des habitants de la Judée et Samarie », nom biblique de la Cisjordanie, a réagi Hananel Dorani, chef du Conseil de Yesha. « Nous espérons qu’il s’agisse du début de la souveraineté » israélienne sur « l’ensemble » de la Cisjordanie, a ajouté ce responsable.

L’annonce du gouvernement mené par M. Netanyahu intervient alors que les principaux partis se préparent à tenir en soirée leurs derniers rassemblement de campagne pour galvaniser leurs troupes en vue de ce scrutin.

Le Likud de Netanyahu et le parti Kahol Lavan de l’ex-chef de l’armée Benny Gantz, au coude-à-coude dans les derniers sondages, tiennent chacun leur rassemblement en soirée à Tel Aviv, la métropole économique du pays.

Netanyahu avait promis la semaine dernière d’annexer l’ensemble des implantations juives dans la vallée du Jourdain, langue de terre stratégique qui représente environ 30 % de la Cisjordanie, s’il remportait les élections. Une promesse électorale qui a fait couler beaucoup d’encre.

Samedi soir, Donald Trump a apporté son soutien à la campagne de réélection du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, en dévoilant leurs discussions sur un possible traité de défense commune, qu’il espère pouvoir continuer après le scrutin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...