Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Le Canada sanctionne quatre Israéliens extrémistes en Cisjordanie

Les sanctions David Chai Chasdai, Yinon Levi, Zvi Bar Yosef et Moshe Sharvit visant prévoient une interdiction des transactions et une interdiction d'entrée sur le territoire canadien

Des voitures incendiées par des résidents d'implantations lors d'émeutes à Hawara, en Cisjordanie, près de Naplouse, le 27 février 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
Des voitures incendiées par des résidents d'implantations lors d'émeutes à Hawara, en Cisjordanie, près de Naplouse, le 27 février 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

Le Canada a annoncé jeudi avoir pris, pour la première fois, des sanctions contre des résidents d’implantations extrémistes accusés de commettre des actes de violence contre des civils en Cisjordanie.

Le Royaume-Uni, la France, l’Union européenne ou encore les Etats-Unis ont pris des mesures similaires ces derniers mois.

« En prenant ces mesures aujourd’hui, nous envoyons un message clair : les actes de violence de colons extrémistes sont inacceptables et leurs auteurs en subiront les conséquences », a indiqué la ministre canadienne des Affaires étrangères Mélanie Joly, dans un communiqué.

Les sanctions prévoient une interdiction des transactions et une interdiction d’entrée sur le territoire canadien.

Parmi les personnes visées figure David Chai Chasdai, accusé d’avoir fomenté une émeute dans la ville palestinienne de Huwara, au sud de Naplouse, ayant entraîné la mort d’un civil palestinien.

Ou encore Yinon Levi, accusé de diriger un groupe de colons autour de l’avant-poste de Meitarim, ayant agressé des civils palestiniens et bédouins, brûlé leurs champs et détruit leurs biens.

Les deux autres personnes sont Zvi Bar Yosef et Moshe Sharvit, aussi sous le coup de sanctions américaines.

La Cisjordanie connaît une flambée de violences depuis le début de l’année dernière et en particulier depuis que la guerre entre Israël et le Hamas a éclaté dans la bande de Gaza.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 252 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza.

On estime que 128 des 252 otages enlevés par le Hamas le 7 octobre se trouvent toujours à Gaza, mais certains ne sont plus en vie. 105 civils ont été libérés au cours d’une trêve d’une semaine à la fin du mois de novembre, et quatre otages ont été remis en liberté avant la trêve. Trois otages, dont une soldate, ont été secourus vivants par les forces israéliennes, et les corps de 12 otages ont également été récupérés, dont trois ont été tués par erreur par l’armée lors d’un incident tragique en décembre.

L’armée israélienne a confirmé la mort de 38 des personnes toujours détenues par le Hamas et ses complices, tuées le 7 octobre ou en captivité, sur la base de nouvelles informations et des découvertes obtenues par les troupes opérant à Gaza. Une personne personne est portée disparue depuis le 7 octobre.

Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages, où 35.272 morts personnes ont été tuées, majoritairement des civils, selon un dernier bilan du Hamas, bien que seuls quelque 24 000 décès aient été identifiés dans les hôpitaux.

Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. L’armée israélienne affirme avoir tué plus de 13 000 membres du groupe terroriste à Gaza, en plus d’un millier de terroristes à l’intérieur d’Israël le 7 octobre et dans les jours qui ont suivi l’assaut.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.