Le Carlton de Tel Aviv sacré meilleur « business hotel » d’Israël
Rechercher

Le Carlton de Tel Aviv sacré meilleur « business hotel » d’Israël

Selon son directeur, l'hôtel doit beaucoup à ses deux restaurants dirigés par Meir Adoni, le Lumina et le Blue Sky

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

L'un des plats servis au restaurant Blue Sky de Meir Adoni de l'hôtel Carlton. (autorisation de Blue Sky)
L'un des plats servis au restaurant Blue Sky de Meir Adoni de l'hôtel Carlton. (autorisation de Blue Sky)

C’est officiel. L’hôtel Carlton de Tel Aviv a été nommé « meilleur business hôtel » en 2016 lors des World Travel Awards, se basant sur les votes des voyageurs et des agences de voyage.

D’autres hôtels israéliens ont été distingués, comme l’American Colony Hotel de Jérusalem qui a reçu le prix du meilleur boutique hôtel du pays, le David Intercontinental comme meilleur hôtel, la suite présidentielle du Ritz Carlton à Herzliya comme plus belle suite, et le David Dead Sea Resort & Spa pour ses installations de spa de qualité supérieure.

Israël concourt face à des hôtels européens.

C’est un honneur, a déclaré Jimmy Zohar, directeur général du Carlton depuis 17 ans, mais il doute de pouvoir garder longtemps ce titre. Après tout, l’année dernière, le Carlton avait perdu face au Sheraton de Tel Aviv, et au David Intercontinental en 2014.

« Ils sont mes compétiteurs », a reconnu Zohar. « Mais, en fait, je suis en compétition avec n’importe quelle chambre vide ».

Cet hôtel privé, situé sur la plage et juste derrière la fameuse piscine Gordon, doit travailler dur pour faire face aux autres hôtels de la zone, plus connus, comme le Sheraton ou le Hilton, a-t-il expliqué.

Contrairement aux grandes chaînes, posséder l’hôtel permet d’établir ses propres règles, a ajouté Zohar, qui pense que le service client est ce que les invités cherchent le plus dans un hôtel.

« Nous travaillons dur sur notre service, et comment le rendre meilleur que les autres », a-t-il déclaré. « Je dis à mon personnel qu’ils n’ont pas à construire des avions ou de la high-tech, mais ils doivent offrir un service ».

Et, alors que l’hôtel est en perpétuelles rénovations, ce qui fait une grande différence en faveur de l’hôtel est le restaurant Blue Sky, un bistrot casher dirigé par le chef Meir Adoni, ainsi que le Lumina, un restaurant plus décontracté de l’hôtel, également dirigé par Adoni.

Zohar a expliqué qu’il s’était entretenu avec de nombreux chefs avant de jeter son dévolu sur Adoni, sentant une vraie compatibilité entre eux.

« Nous ne pouvions pas être les meilleurs pour la nourriture, donc nous avons pris quelqu’un qui est meilleur que nous pour ça », a-t-il conclu. « Les hôteliers ont mis du temps pour comprendre cela ».

Adoni, qui possède deux autres restaurants à Tel Aviv, le Mizlala et le Catit, ouvrira un restaurant à New York cet automne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...