Le CEO de Whattsapp apporte son soutien – de poids – aux judokas israéliens
Rechercher

Le CEO de Whattsapp apporte son soutien – de poids – aux judokas israéliens

Le tournoi de judo du Grand chelem d’Abu Dhabi est à l'origine d'une indignation internationale suite au boycott de toutes références à Israël, - hymne et drapeau compris

Jan Koum, cofondateur de Whats App, lors d'un congrès à Barcelone (Crédit : LLUIS GENE/AFP)
Jan Koum, cofondateur de Whats App, lors d'un congrès à Barcelone (Crédit : LLUIS GENE/AFP)

Jan Koum, le CEO de l’application de messagerie Whattsapp qui comptait un milliard d’utilisateurs en juillet dernier, a posté sur son compte Facebook un message de soutien aux athlètes israéliens et critique envers le tournoi de judo du Grand chelem d’Abu Dhabi qui a banni toutes références à Israël dudit tournoi.

Cependant, comme on l’apprenait en fin de semaine dernière, le judoka israélien Tal Flicker qui a remporté jeudi la médaille d’or au tournoi de judo du Grand chelem d’Abu Dhabi a indiqué avoir défié les règles de boycott des symboles israéliens mises en place par l’état arabe et avoir chanté l’hymne national israélien lors de la cérémonie de la victoire en tentant de s’isoler de la « musique d’arrière-fond », entonnant pour lui-même « l’Hatikva ».

Alors que les organisateurs du tournoi jouaient l’hymne de la fédération internationale de Judo et tandis que Flicker se tenait sur le podium avec sa médaille, il a entonné l’hymne national israélien.

« L’hymne de la fédération mondiale qui a été joué n’était qu’une musique de fond », a-t-il commenté, des propos tenus sur la Deuxième chaîne. « Je chantais de mon côté l’Hatikva et de tout mon cœur »

En soutien, Jan Koum a posté un message accompagné de l’hymne israélien: « comme ils refusent de lever le drapeau israélien ou de jouer l’hymne israélien au tournoi de judo du Grand Chelem d’Abu Dabi, je vais juste laisser ça ici ».

Since they refuse to raise Israeli flag or play Israeli anthem at the Abu Dhabi Grand Slam judo tournament, I am just going to leave this here:

Posted by Jan Koum on Saturday, 28 October 2017

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...