Le chef de l’ONU dément l’affirmation de Netanyahu disant qu’il alimente le terrorisme
Rechercher

Le chef de l’ONU dément l’affirmation de Netanyahu disant qu’il alimente le terrorisme

Le porte-parole de Ban Ki-Moon a déclaré que le secrétaire général s’en tient à ses remarques sur la « frustration palestinienne » qui mène à la violence

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, le 12 Avril 2015 (Crédit : Karim Jaafar / al-Watan Doha / AFP)
Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, le 12 Avril 2015 (Crédit : Karim Jaafar / al-Watan Doha / AFP)

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon rejette les déclarations d’Israël l’accusant de promouvoir le terrorisme et continue de penser que « rien, absolument rien, ne peut justifier le terrorisme », a affirmé mercredi son porte-parole.

Ban avait déclenché un scandale en Israël mardi avec ses remarques sur les attaques terroristes des quatre derniers mois, dans lesquelles plus de 25 Israéliens ont été tués.

Il avait fustigé mardi la poursuite de la « colonisation » comme « un affront fait au peuple palestinien et à la communauté internationale », après la révélation de plusieurs projets immobiliers en Cisjordanie.

« Des attaques au couteau, à la voiture bélier, à main armée par des Palestiniens ciblant des civils israéliens – que je condamne toutes – et des affrontements entre des Palestiniens et les forces de sécurité israéliennes, ont continué à ôter des vie », avait déclaré Ban au conseil de sécurité de l’ONU, ajoutant que « la frustration palestinienne augmente sous le poids d’un demi-siècle d’occupation et de paralysie du processus de paix ». Il a déclaré que c’était « la nature humaine de réagir à l’occupation ».

Ban « confirme chaque mot de sa déclaration » de mardi devant le Conseil de sécurité, a ajouté Stéphane Dujarric, son porte-parole.

Ban, a-t-il expliqué, estime qu’ « après près de cinquante ans d’occupation et des décennies après Oslo, les Palestiniens, notamment les jeunes Palestiniens, perdent espoir ».

« Certains accusent le secrétaire général de justifier le terrorisme, rien n’est plus faux », a affirmé Dujarric.

Mais Palestiniens et Israéliens doivent comprendre que « le statu quo est intenable », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a accusé mardi le secrétaire général des Nations unies « d’alimenter le terrorisme ».

« Il n’y a aucune justification du terrorisme, avait déclaré Netanyahu. Les terroristes palestiniens ne veulent pas bâtir un Etat, ils veulent détruire un Etat, et ils l’affirment fièrement. Ils veulent tuer les juifs partout et ils l’affirment fièrement. Ils ne tuent pas pour la paix et ils ne tuent pas pour les droits de l’Homme ».

L’ONU a « perdu sa neutralité et sa force morale, et ces déclarations du secrétaire général ne feront rien pour améliorer sa situation », avait-il déclaré furieux dans un communiqué vidéo. Les remarques de Ban, avait dit Netanyahu, « alimente le terrorisme ».

En réponse à Ban, la ministre déléguée aux Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, a déclaré que les remarques du secrétaire général de l’ONU « nuisent au combat mondial contre le terrorisme, que mène Israël, et donnent une légitimité à ces assassins pour continuer à attaquer. »

Le dirigeant du parti Yesh Atid, Yair Lapid, a aussi dénoncé les remarques de Ban.

« Le terrorisme contre des innocents ne peut être justifié. Personne ne devrait fournir d’excuses à cela, et en particulier pas le secrétaire général des Nations unies. Le terrorisme contre des civils innocents n’est le résultat de rien, sauf de la folie meurtrière des auteurs », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...