Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Le civil tué par un missile antichar du Hezbollah en début de semaine est Meir Mouyal

Deux soldats de Tsahal ont également été blessés mais sans gravité, d'après l'hôpital. Le groupe soutenu par l'Iran continue de tirer sur Israël depuis le Liban

Meir Mouyal. (Autorisation)
Meir Mouyal. (Autorisation)

Mercredi, Meir Mouyal, 55 ans, a été identifié comme étant le civil tué par un missile antichar tiré par le Hezbollah depuis le Liban en début de semaine.

Originaire de Kiryat Shmona, Mouyal se trouvait près du kibboutz Yiftah, dans le nord du pays, au moment de l’attaque de lundi, revendiquée par le Hezbollah.

Dans un message confirmant son identité, la municipalité de Kiryat Shmona a déclaré qu’au moment de sa mort, Mouyal était « en mission pour l’État et l’armée israélienne », sans plus de détails.

Conformément aux instructions données aux habitants du nord par le commandement du front intérieur, Mouyal sera inhumé dans la plus stricte intimité.

Depuis l’attaque du Hamas, le 7 octobre dernier, et la guerre qui en a découlé à Gaza, où Israël s’est donné comme objectif de renverser le groupe terroriste au pouvoir, le Hezbollah soutenu par l’Iran mène ou supervise des assauts quotidiens à la frontière nord d’Israël depuis le Liban, sans toutefois franchir le pas d’une guerre à grande échelle.

Israël marche sur la corde raide et doit trouver un équilibre entre une puissante riposte aux attaques ou tentatives d’attaques et une action mesurée pour ne pas aggraver un conflit qu’il souhaite circonscrire à Gaza.

Une unité d’artillerie de Tsahal tire en direction du Liban, près de la frontière israélienne avec le Liban, dans le nord d’Israël, le 2 novembre 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)

Les escarmouches persistantes, le long de cette frontière, ont fait deux morts parmi les civils, côté israélien, et six soldats de Tsahal.

Selon l’AFP, le bilan des victimes s’élèverait à 81 morts, dont une soixantaine au moins de membres du Hezbollah, huit terroristes palestiniens, des civils et un journaliste de Reuters.

Mercredi, deux soldats de Tsahal ont été blessés par un missile antichar tiré depuis le Liban sur la localité de Dovev, dans le nord d’Israël.

L’hôpital Ziv de Safed, où les soldats sont soignés, a fait savoir que l’un d’eux avait été blessé par le souffle de l’explosion et l’autre par des éclats d’obus. L’hôpital a confirmé que leur état de santé était bon.

L’armée israélienne a indiqué que deux autres roquettes ont été tirées, mercredi, sur Shtula et Yiftah, à la frontière, ce à quoi les soldats de Tsahal ont riposté par des tirs d’artillerie.

L’armée a ajouté avoir frappé un certain nombre de sites de lancement de missiles antichar dans le sud du Liban, mercredi.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.