« Le Congrès juif mondial est un gang de maîtres-chanteurs internationaux »
Rechercher

« Le Congrès juif mondial est un gang de maîtres-chanteurs internationaux »

Le journaliste polonais Rafał Ziemkiewicz a déclaré que l'ONG était à l'origine des réactions internationales violentes qui ont suivi la loi controversée sur la Shoah

Rafał Ziemkiewicz interviewé le 23 mars 2018 (Capture d'écran : YouTube)
Rafał Ziemkiewicz interviewé le 23 mars 2018 (Capture d'écran : YouTube)

VARSOVIE, Pologne — Rafał Ziemkiewicz, journaliste et publicitaire polonais, a qualifié le Congrès juif mondial de « gang international de maîtres chanteurs ».

Ziemkiewicz qui, au mois de janvier, avait déclaré à l’antenne que les Juifs pendant l’Holocauste « avaient participé à leur propre destruction » et que les camps de la mort nazis devaient être appelés de « camps juifs », a indiqué dans un post publié jeudi sur Facebook que la Française assassinée Mireille Knoll, survivante de la Shoah, était pauvre parce qu’elle n’avait reçu aucune aide financière « de la part de ces centaines de millions de dollars » extorqués « sous couvert d’une indemnisation versée aux victimes de la Shoah par le gang juif de maîtres-chanteurs international que l’on appelle le Congrès juif mondial ».

Ziemkiewicz a également ajouté que le Congrès juif mondial « se promet dorénavant des millions à prélever sur la revitalisation polonaise et qu’il est probablement à l’origine d’une campagne massive contre la Pologne ».

Il a semblé se référer à la controverse sur la loi adoptée en décembre en Pologne criminalisant l’incrimination du pays pour les crimes nazis.

A LIRE : Texte intégral de la loi polonaise controversée sur la Shoah

Le journaliste polonais a suscité à maintes reprises la controverse par ses déclarations sur les Juifs. Au mois de janvier, après la crise des relations entre Israël et la Pologne, il avait écrit sur Twitter : « Pendant de nombreuses années, j’ai convaincu mon peuple que nous devions soutenir Israël. Aujourd’hui, à cause de quelques galeux et esprits cupides, j’ai l’impression d’être un idiot ».

Mireille Knoll, 85 ans, une survivante de l’Holocauste qui a été retrouvée assassinée dans son appartement à Paris (Autorisation)

Il avait été critiqué par David Wildstein, vice-directeur de la Première chaîne de la télévision polonaise. « L’utilisation du terme ‘galeux’ est très désagréable », avait tweeté Wildstein. « Ce mot est répugnant ».

Ziemkiewicz avait répondu : « Vous avez raison David, un mot répugnant associé à tous les traits négatifs attribués aux stéréotypes des Juifs, ce qui est très exactement pourquoi je l’ai utilisé ».

Le collègue de Ziemkiewicz au sein du magazine hebdomadaire Do Rzeczy, Andrzej Horubała, l’a ensuite critiqué dans une lettre ouverte pour l’utilisation du terme « répugnant ». Toutefois, après que le rédacteur en chef du magazine a bloqué sa publication, Horubała a annoncé sur Facebook qu’il démissionnait de l’hebdomadaire, jeudi.

« Je suis vraiment désolé que mon collègue ait décidé de rejoindre la campagne contre moi », a répondu Ziemkiewicz.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...