Le conseiller scientifique de Biden prête serment sur un texte juif de 500 ans
Rechercher

Le conseiller scientifique de Biden prête serment sur un texte juif de 500 ans

Eric Lander a prêté serment sur une édition de 1492 des Pirkei Avot - un recueil mishnaïque de préceptes juifs - publié à Naples par des Juifs fuyant l'Inquisition

Eric Lander, le nouveau directeur du Bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison Blanche, participe à une cérémonie de prestation de serment avec la vice-présidente américaine Kamala Harris dans son bureau de cérémonie, alors que sa femme Lori Lander tient un fragment de 13 pages d'un Pirkei Avot texte de 1492 dans l'Eisenhower Executive Office Building le 2 juin 2021 à Washington, DC. (Crédit : Anna Moneymaker/Getty Images/AFP)
Eric Lander, le nouveau directeur du Bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison Blanche, participe à une cérémonie de prestation de serment avec la vice-présidente américaine Kamala Harris dans son bureau de cérémonie, alors que sa femme Lori Lander tient un fragment de 13 pages d'un Pirkei Avot texte de 1492 dans l'Eisenhower Executive Office Building le 2 juin 2021 à Washington, DC. (Crédit : Anna Moneymaker/Getty Images/AFP)

JTA — Lorsqu’Eric Lander a prêté serment mercredi en tant que tout premier conseiller scientifique de la Maison Blanche, le généticien a également marqué l’histoire juive — en prêtant serment sur une copie vieille de 500 ans d’un texte juif portant sur les préceptes éthiques.

Lander a choisi une édition de 1492 des Pirkei Avot dans la Bibliothèque du Congrès après avoir recherché pour prêter serment un volume qui reflète ses valeurs juives et professionnelles, a-t-il déclaré à la vice-présidente Kamala Harris lors de la cérémonie.

« Cela signifie beaucoup pour moi de savoir pourquoi nous sommes tous ici pour faire ce travail », a-t-il déclaré.

Lander, qui a pris congé de ses fonctions à l’Université de Harvard et au Massachusetts Institute of Technology, a déclaré à Religion News Service qu’il avait convoqué une réunion de famille pour réfléchir à des livres pour sa prestation de serment. La famille s’est penchée sur le concept juif de tikkun olam, ou la « réparation du monde », qui illustre le concept de justice sociale pour de nombreux Juifs.

Cette pensée a conduit Lander à la Mishna, le texte compilant les premières discussions rabbiniques sur la façon d’appliquer la loi juive dans la vie quotidienne. De là, il a découvert une section, Pirkei Avot, qui contient un précepte qui, selon lui, reflète ses convictions personnelles et professionnelles : « Il n’est pas nécessaire que vous terminiez le travail, mais vous ne pouvez pas non plus vous en abstenir. »

Le volume de Pirkei Avot choisi par Lander a été publié à Naples en 1492, à une époque où de nombreux Juifs y avaient trouvé refuge suite à leur expulsion d’Espagne en raison de l’Inquisition. Il a déclaré lors de sa cérémonie d’investiture qu’un chercheur n’avait réalisé l’ancienneté du texte qu’il y a environ 10 ans.

« Le monde a connu l’intolérance, l’idée que chacun doit penser de la même manière, adorer les mêmes idoles », a déclaré Lander à Religion News Service. « [Mais] le monde a connu en 1492 la tolérance – l’idée qu’une diversité de personnes et de perspectives était possible. Je pense que les leçons de l’ère 1492 s’appliquent à aujourd’hui : se rassembler et faire de notre diversité un atout incroyable pour ce pays à l’avenir. »

Lander n’est pas le premier fonctionnaire à prêter serment sur un texte juif unique cette année. Le sénateur géorgien Jon Ossoff a prêté serment en janvier sur une Bible appartenant au rabbin de la synagogue de sa famille à Atlanta qui, il y a plusieurs décennies, a forgé une alliance entre les Géorgiens noirs et juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...