Israël en guerre - Jour 281

Rechercher

Le Dr. Yitzhak Yifat, célèbre parachutiste de la Guerre des Six Jours, meurt à 81 ans

Immortalisé sur la photo emblématique prise par David Rubinger devant le mur Occidental, ce gynécologue à Kiryat Malachi a succombé à une maladie

De gauche à droite, les parachutistes israéliens Zion Karsenti, Yitzhak Yifat et Haïm Oshri au mur Occidental, après la prise du mont du Temple par Israël, à Jérusalem, le 7 juin 1967. (Crédit : David Rubinger/GPO)
De gauche à droite, les parachutistes israéliens Zion Karsenti, Yitzhak Yifat et Haïm Oshri au mur Occidental, après la prise du mont du Temple par Israël, à Jérusalem, le 7 juin 1967. (Crédit : David Rubinger/GPO)

Le Dr. Yitzhak Yifat, 81 ans, l’un des trois parachutistes qui figuraient sur une photo emblématique du mur Occidental après sa prise par Israël lors de la Guerre des Six Jours de 1967, est décédé, ont rapporté ce samedi les médias israéliens.

Il sera inhumé dimanche dans sa ville natale de Gea, aux abords d’Ashkelon.

Yifat, gynécologue à Kiryat Malachi, avait été immortalisé sur la photo emblématique de David Rubinger comme le jeune garçon au visage frais au milieu, regardant le mur Occidental après la victoire de l’armée israélienne sur l’important lieu saint.

Le photographe avait capturé trois parachutistes, silencieux et émerveillés, regardant le mur Occidental qui venait d’être recapturé après la bataille pour Jérusalem, en 1967 – et le cliché était devenu la représentation absolue de l’un des moments les plus importants de toute l’Histoire d’Israël.

Yifat, 24 ans à l’époque, avait été photographié à côté de ses camarades parachutistes Zion Karasenti et Haïm Oshri.

Le jeune homme était devenu gynécologue et il avait d’abord vécu à Kiryat Malachi avant de s’installer à Gea.

En 2019, Yifat avait déclaré au Yedioth Ahronoth que « quand nous avons atteint le mur Occidental, cela a été bouleversant – avec un sentiment qui est dur à décrire. J’ai pensé à mon grand-père, puisse-t-il reposer en paix, à son histoire, à la manière dont il parlait tout le temps du mur. Ce n’était pas un combattant et il n’a pas suffisamment vécu pour voir le mur entre nos mains – et j’ai donc pensé que tout ça, c’était pour lui ».

« Je ne suis pas quelqu’un qui prie mais tous les soldats religieux ont commencé à prier. J’ai touché le mur, j’ai mis mes mains dans les pierres. C’est un moment auquel je pense toujours. Ensuite, nous avons coupé des bouts de papier, tout le monde a écrit son souhait le plus cher dessus et nous avons inséré les notes dans les fissures. »

En 2017, Yifat avait déclaré devant les caméras de la Douzième chaîne que « après la guerre, mon voisin, qui était un tout nouvel immigrant de Pologne, a couru vers mois pour me montrer que ma photo était publiée dans les journaux polonais. J’étais sous le choc ».

« Nous étions devenus un symbole de notre force », avait-il continué.

Yifat était aussi mal à l’aise face aux résultats de la guerre qui ont entraîné des décennies de gouvernance militaire israélienne sur les Palestiniens.

« Il y a quelque chose à dire sur le fait qu’on a pu qualifier l’image de début de la tragédie pour l’État d’Israël », avait déclaré Yifat lors d’une reconstitution de ce moment intense aux côtés de Karasenti et Oshri. « Je ne pense pas que nous devrions gouverner une autre nation ».

« Mais comment peux-tu dire ça, en tant qu’Israélien, en tant qu’homme qui s’est battu après 2 000 ans d’attente et d’espérance ? », avait riposté Karasenti. « Nous avons rendu le cœur du peuple juif à cette terre ».

Yifat avait alors répondu : « Mais que dois-je dire à mes petits-enfants ? Qu’il y aura la guerre tous les ans ? »

Malgré leurs désaccords politique, les trois hommes avaient indiqué être restés des amis proches au fil des années.

Yifat laisse derrière lui trois filles et dix petits-enfants.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.