Le festival d’Israël reporté à septembre en raison du coronavirus
Rechercher

Le festival d’Israël reporté à septembre en raison du coronavirus

La fête annuelle des arts, qui se tient habituellement en juin, a été reportée à l'automne, avec l'espoir d'inclure des artistes étrangers

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Le ballet Cullberg de Suède se produira au festival d'Israël en juin 2019. (Crédit : Cullberg Ballet)
Le ballet Cullberg de Suède se produira au festival d'Israël en juin 2019. (Crédit : Cullberg Ballet)

Le Festival d’Israël basé à Jérusalem, initialement prévu du 4 au 20 juin et annulé en raison du coronavirus, a annoncé de nouvelles dates : du 3 au 12 septembre 2020.

La vitrine artistique annuelle, qui fêtera sa 59e année à l’automne, sera un événement de moindre envergure qui respectera strictement toutes les directives gouvernementales en matière de coronavirus, notamment en ce qui concerne les lieux et le nombre de spectateurs, annonce le directeur du festival, Eyal Sher.

Les représentations aborderont des questions mises en exergue par la crise sanitaire elle-même, notamment la communauté, le toucher, l’empathie, les situations d’urgence, l’individualisme, la technologie et la démocratie, indique-t-il.

« Nous pensons qu’il sera important, pertinent et plus nécessaire que jamais », commente M. Sher, qui avait espéré en mars dernier que le festival pourrait encore avoir lieu en juin.

Les organisateurs du festival ne se sont pas encore prononcés sur la possibilité de faire participer des artistes étrangers, étant donné que les frontières entre Israël et la plupart des pays européens sont toujours fermées. Cette année, la programmation du festival comprenait à l’origine un groupe italien, deux troupes françaises et trois espagnoles.

Pour l’instant, le festival se déroulera avec des artistes israéliens et des représentations en avant-première. De plus amples informations concernant les lieux, les horaires et les billets seront disponibles sur le site web du festival.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...