Le fils d’un terroriste palestinien tué dans une frappe à Damas
Rechercher

Le fils d’un terroriste palestinien tué dans une frappe à Damas

Le Jihad islamique a confirmé la mort du fils d'Akram Ajouri dans cette frappe, intervenue alors qu'une attaque israélienne a tué un haut commandant dans la bande de Gaza

Les forces de sécurité et des employés de la mairie devant une immeuble visé par une frappe en Syrie, le 12 novembre 2019. (Crédit : LOUAI BESHARA / AFP)
Les forces de sécurité et des employés de la mairie devant une immeuble visé par une frappe en Syrie, le 12 novembre 2019. (Crédit : LOUAI BESHARA / AFP)

Des projectiles se sont abattus mardi matin à Damas sur la maison d’une figure du groupe terroriste palestinien Jihad islamique, tuant deux personnes dont son fils, a indiqué l’agence officielle syrienne Sana, imputant la responsabilité de la frappe à Israël.

Le Jihad islamique, dont un haut commandant a été tué dans le même temps par Israël dans la bande de Gaza, a confirmé la frappe à Damas.

Deux projectiles ont touché à l’aube la maison d’Akram Ajouri, tuant « son fils Maaz et une autre personne », a indiqué Sana.

Sur les lieux de l’attaque, dans un quartier huppé de Damas, non loin de l’ambassade du Liban, un correspondant de l’AFP a fait état d’un immeuble de trois étages partiellement détruit et toutes les fenêtres soufflées.

Le Jihad islamique a confirmé dans un communiqué la mort du fils d’Akram Ajouri dans cette frappe, intervenue alors qu’une attaque israélienne a tué un haut commandant du mouvement dans la bande de Gaza.

« La maison d’un membre du bureau politique du Jihad islamique en Palestine, Akram al-Ajouri, a également été prise pour cible à Damas, tuant l’un de ses fils », affirme le groupe terroriste palestinien.

Interrogée sur cette frappe à Damas, l’armée israélienne a répondu : « sans commentaire ».

L’Etat hébreu a mené des centaines de frappes en Syrie depuis le début de la guerre dans ce pays voisin en 2011, la plupart visant des cibles iraniennes ou du mouvement libanais Hezbollah selon Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...