Rechercher

Le général Yaki Dolf promu à la tête des forces de Tsahal en Cisjordanie

Le général de brigade a été réprimandé après le décès d'une recrue parachutiste et d'un soldat de reconnaissance sous son commandement, dans deux accidents distincts en 2019

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le colonel Yaki Dolf, alors commandant de la brigade des parachutistes, lors d'une cérémonie militaire en juin 2019. (Crédit : Tsahal/Wikimedia)
Le colonel Yaki Dolf, alors commandant de la brigade des parachutistes, lors d'une cérémonie militaire en juin 2019. (Crédit : Tsahal/Wikimedia)

Un général qui, dans le passé, a été formellement réprimandé pour la mort d’une recrue militaire et la mort d’un autre soldat, a été choisi lundi pour diriger les forces militaires israéliennes en Cisjordanie.

Le général de brigade Yaki Dolf, qui occupe actuellement le poste de secrétaire militaire du ministre de la Défense, Benny Gantz, a gravi les échelons de Tsahal malgré la série de réprimandes liées à deux incidents mortels en 2019.

Il a vu sa promotion retardée d’un an en raison de la mort de Ron Oved lors d’un stage pour intégrer la Brigade des parachutistes en 2019 et de l’enquête déficiente sur l’événement après les faits

Alors qu’il était commandant de la brigade des parachutistes, Dolf a reçu un blâme officiel sur son dossier pour la noyade du sergent Evyatar Yosefi, 20 ans, dans le ruisseau Hilazon près de la ville de Karmiel, dans le nord du pays, également en 2019.

Dolf remplacera dans les prochains mois, le brigadier général Avi Blot, l’actuel commandant de la division Judée et Samarie de Tsahal.

Ni l’armée ni Gantz n’ont encore nommé le nouveau secrétaire militaire du ministre de la Défense. Gantz doit encore donner son approbation finale à cette nomination.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...