Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Le groupe Lufthansa suspend ses vols vers Israël et l’Irak jusqu’à samedi matin

Austrian Airlines a également annoncé l'interruption ce vendredi de ses vols vers Amman, Erbil et Tel Aviv "par mesure de précaution"

Des avions de Lufthansa sont garés sur le terrain d'aviation de l'aéroport Franz-Josef-Strauss à Munich, dans le sud de l'Allemagne, photo d'archive prise le 29 novembre 2016. (Crédit : Christof Stache/AFP)
Des avions de Lufthansa sont garés sur le terrain d'aviation de l'aéroport Franz-Josef-Strauss à Munich, dans le sud de l'Allemagne, photo d'archive prise le 29 novembre 2016. (Crédit : Christof Stache/AFP)

Le groupe aérien Lufthansa a annoncé vendredi la suspension de ses vols à destination d’Israël et d’Irak jusqu’à samedi matin après des informations faisant état de frappes de représailles israéliennes contre l’Iran.

« Nous avons annulé les vols en raison de la situation actuelle », a indiqué un porte-parole à l’AFP, précisant que cette mesure s’appliquait jusqu’à samedi à 05h00 GMT.

Sa filiale autrichienne Austrian Airlines a également annoncé l’interruption ce vendredi de ses vols vers Erbil en Irak et Tel Aviv en Israël « par mesure de précaution ». La capitale jordanienne Amman est également concernée.

« La situation sécuritaire va être réévaluée en profondeur », a précisé la compagnie dans une déclaration transmise à l’AFP.

Les deux compagnies avaient déjà suspendu leurs liaisons avec Téhéran jusqu’au jeudi 30 avril.

Plusieurs explosions ont été rapportées tôt vendredi dans le centre de l’Iran, de hauts responsables américains cités par des médias faisant état d’une attaque israélienne en représailles aux tirs de drones et de missiles sans précédent contre Israël le weekend dernier.

L’Iran a minimisé l’impact des explosions sans accuser directement Israël, qui ne les a pas revendiquées.

Israël avait juré de faire payer à l’Iran le prix de son attaque inédite contre le territoire israélien, menée le weekend dernier en représailles à une frappe lancée le 1er avril contre une annexe du consulat iranien à Damas et imputée à Israël, qui a coûté la vie à sept membres du Corps des Gardiens de la Révolution islamique.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.