Le Hamas accuse l’Egypte de 3 morts par gaz toxique dans un tunnel de Gaza
Rechercher

Le Hamas accuse l’Egypte de 3 morts par gaz toxique dans un tunnel de Gaza

Cinq autres Palestiniens ont été blessés dans le tunnel de Rafah alors qu’ils tentaient de réparer l’infrastructure détruite par l’armée égyptienne

Un passeur palestinien dans un tunnel situé le long de la frontière entre la bande de Gaza et l'Egypte à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Illustration.  (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Un passeur palestinien dans un tunnel situé le long de la frontière entre la bande de Gaza et l'Egypte à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Illustration. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Le Hamas a accusé samedi l’armée égyptienne de la mort de trois Palestiniens dans un tunnel situé sous la frontière entre la bande de Gaza et la péninsule du Sinaï.

Les trois hommes sont morts dans un tunnel de contrebande entre la bande de Gaza et la péninsule du Sinaï samedi, et cinq autres ont été blessés. Le groupe a inhalé des gaz toxiques alors qu’il tentait de réparer le tunnel.

Le tunnel avait été détruit par une opération de l’armée égyptienne à la frontière à Rafah, et les Palestiniens étaient en train de le reconstruire quand ils ont été exposés au gaz.

Le Hamas a condamné dans un communiqué « l’opération égyptienne », affirmant que les huit hommes appartenaient à un groupe qui tentait de rendre le tunnel à nouveau opérationnel.

« Il n’y a aucune justification à l’utilisation de méthodes si dangereuses contre des civils assiégés », a déclaré le groupe terroriste.

Des Palestiniens examinent les dommages après que les forces égyptiennes ont inondé un tunnel transfrontalier à Rafah dans le sud de la bande de Gaza, le 18 septembre 2015. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Des Palestiniens examinent les dommages après que les forces égyptiennes ont inondé un tunnel transfrontalier à Rafah dans le sud de la bande de Gaza, le 18 septembre 2015. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Des sources de la sécurité palestinienne ont indiqué que les victimes avaient inhalé du gaz utilisé jeudi par l’armée égyptienne qui avait fait exploser le tunnel.

Les ouvriers étaient entrés vendredi soir dans le tunnel pour tenter de le reconstruire, ont précisé ces sources. Des poches de gaz y étaient apparemment encore présentes.

Les morts dans les tunnels sont devenues fréquentes ces derniers temps. L’année dernière, 22 membres de la branche armée du Hamas ont été tués, majoritairement par l’effondrement d’un tunnel, pendant qu’ils « préparaient des équipements », a annoncé le groupe terroriste le mois dernier.

Les terroristes de Gaza ont creusé des dizaines de tunnels, dont certains traversent la frontière avec Israël, pour lancer des attaques contre l’Etat juif.

Israël a détruit beaucoup d’entre eux pendant la guerre de 2014 contre le Hamas, mais le groupe terroriste a depuis reconstruit son réseau.

L’Egypte a détruit des centaines de tunnels reliant la bande de Gaza au Sinaï égyptien. Le Caire affirme qu’ils servent à la contrebande et au transit d’armes et de combattants vers le Sinaï, en proie à une insurrection terroriste qui s’en prend quasi-quotidiennement aux forces égyptiennes.

Dov Lieber et l’AFP ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...