Le Hamas impute à Israël la responsabilité de l’explosion à Gaza
Rechercher

Le Hamas impute à Israël la responsabilité de l’explosion à Gaza

Le groupe terroriste annonce qu'il va "régler ses comptes" après que six membres de sa branche militaire ont été tués dans une mystérieuse explosion samedi

Des Palestiniens en deuil portent le corps d'un membre du Hamas lors de funérailles le 6 mai 2018, alors que six personnes ont été tuées dans une explosion la veille. (AFP/MAHMUD HAMS)
Des Palestiniens en deuil portent le corps d'un membre du Hamas lors de funérailles le 6 mai 2018, alors que six personnes ont été tuées dans une explosion la veille. (AFP/MAHMUD HAMS)

La branche militaire du Hamas a déclaré dimanche qu’une explosion qui a tué six de ses hommes a été causée par un dispositif d’espionnage israélien qui s’est autodétruit après avoir été découvert.

La grande explosion qui a secoué le centre de la bande de Gaza samedi soir avait d’abord été attribuée à un « accident du travail ».

Les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du groupe terroriste du Hamas, ont déclaré que l’explosion avait été déclenchée par l’ouverture d’un « système d’espionnage technologique » placé par Israël.

Le groupe terroriste a déclaré qu’il tenait Israël directement responsable de l’incident et que le pays « paierait cher » pour ses actions.

Elle a également promis de se venger d’Israël pour la grande explosion, en promettant de « régler ses comptes » avec « l’ennemi occupant ».

Selon un communiqué, des détails importants sur l’explosion seront révélés ultérieurement.

L’armée israélienne a déclaré samedi qu’elle n’était pas au courant de la cause de l’explosion et qu’elle n’avait aucun lien avec l’incident.

Des Palestiniens portent le corps d’un membre du Hamas lors de funérailles le 6 mai 2018, une des six personnes tuées dans une explosion la veille. (Crédit : AFP/MAHMUD HAMS)

Les sources palestiniennes ont d’abord attribué l’explosion à un « accident du travail » – terme généralement utilisé pour décrire les explosions accidentelles de charges explosives fabriquées par l’un des groupes terroristes de la bande de Gaza.

Les déclarations du Hamas sont intervenues alors que des milliers de personnes se sont rendues à Gaza dimanche pour les funérailles des personnes tuées.

Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, a identifié les six morts comme étant Taher Essam Shahin, 29 ans, Wissam Ahmed, 37 ans, Musa Ibrahim Salman, 30 ans, Mahmoud Walid, 34 ans, Mahmoud Mohammed al-Touashi, 27 ans, et Mahmoud Saeed Hilmi al-Qshahawi, 27 ans.

L’incident est survenu dans un contexte de tensions le long de la barrière de sécurité au cours des dernières semaines, les Palestiniens organisant des marches de masse près de la frontière et, bien souvent, des émeutes.

Israël affirme que les violences sont orchestrées par le Hamas, qu’il accuse d’essayer de mener des attaques frontalières sous couvert de grandes manifestations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...