Le Hamas procède à des arrestations en masse à Gaza après les explosions
Rechercher

Le Hamas procède à des arrestations en masse à Gaza après les explosions

Le groupe terroriste suspecte désormais l'Etat islamique d'avoir mené ces attaques-suicides mortelles, qui avaient été dans un premier temps attribuées à Israël

Des hommes armés et masqués du Hamas montent la garde autour de taches de sang après une explosion qui a ciblé un barrage de police du Hamas à Gaza ville, le mardi 27 août 2019. (AP Photo/Khalil Hamra)
Des hommes armés et masqués du Hamas montent la garde autour de taches de sang après une explosion qui a ciblé un barrage de police du Hamas à Gaza ville, le mardi 27 août 2019. (AP Photo/Khalil Hamra)

Le Hamas a déclaré l’état d’urgence et, mercredi matin, le groupe a commencé à arrêter en masse des partisans de l’Etat islamique et d’autres organisations djihadistes dans la bande de Gaza, quelques heures après que trois policiers ont été tués lors d’une série d’explosions dans l’enclave côtière, selon des médias palestiniens.

Une source anonyme dans le milieu de la sécurité a déclaré à la BBC que les deux explosions qui ont frappé des barrages de police à proximité de Gaza city mardi soir étaient le résultat d’attaques suicides menées par l’Etat islamique et que l’un des assaillants avait déjà été détenu par le Hamas.

Le Hamas, l’organisation terroriste qui contrôle Gaza, a souvent été en conflit avec des partisans d’organisations djihadistes encore plus extrêmes présentes à Gaza et a récemment entrepris des opérations contre les membres de l’EI.

L’année dernière, la branche du Sinaï du groupe a déclaré la guerre au Hamas, qualifiant le Hamas et ses partisans « d’apostats ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...