Le Jihad islamique fait visiter un tunnel à CNN et montre un lance-roquette
Rechercher

Le Jihad islamique fait visiter un tunnel à CNN et montre un lance-roquette

Défendant les tirs de roquettes contre Israël, le guide a affirmé que le groupe "n’a jamais l’intention de toucher des enfants", mais que des erreurs peuvent se produire

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Un journaliste américain a eu accès à un tunnel appartenant au Jihad islamique palestinien, et a assisté à des exercices d’entrainement pendant lequel les membres du groupe terroriste ont montré un lance-roquette qu’ils disent avoir récemment utilisé pour lancer des roquettes en direction d’Israël.

Dans une vidéo publiée dimanche Ian Lee, de CNN, s’est entretenu avec le Jihad islamique sur les tirs indiscriminés contre Israël, et sur les objectifs de ces attaques. Lee a été emmené sur plusieurs sites, les yeux bandés, afin qu’il ne soit pas en mesure d’identifier les lieux.

Lee, accompagné par deux combattants armés, a été emmené « quelque part dans la bande de Gaza », deux semaines après les échanges de tirs les plus lourds entre Israël et la bande de Gaza depuis la guerre de 2014, connue sous le nom d’Opération Bordure protectrice.

Lee a décrit un tunnel en béton, au mur droit et au plafond incurvé, des caractéristiques classiques des passages creusés par les Palestiniens. Il a décrit un endroit chaud et humide « dans lequel on se sent claustrophobe ».

Un combattant du Jihad islamique, identifié comme Abu Abdallah, a expliqué en arabe que ces tunnels permettent de transférer des combattants, afin qu’ils puissent « jouer leur rôle et défendre le peuple Palestinien ».

Les membres du Jihad islamique, armés de fusils d’assaut, étaient accroupis dans le tunnels, et écoutaient les « paroles d’encouragement » de leur commandant.

Le journaliste a indiqué que les tunnels sont également employés pour le trafic d’armes (depuis l’Egypte) et pour mener des attaques transfrontalières en Israël.

En plein air, Abdallah a montré à Lee un lance-roquettes multiple, qui, a-t-il dit, a été utilisé dans les attaques récentes contre Israël.

L’armée israélienne lance un missile du système du Dôme de fer pour intercepter une roquette de Gaza depuis une position dans la ville du sud israélien d’Ashkelon, le 29 mai 2018 (Crédit : AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA)

« Le monde n’entend le conflit qu’à travers la voix de Netanyahu », a dit Abdallah selon une traduction fournie par CNN. « Nous essayons de faire en sorte qu’ils nous écoutent à travers le son de ces simples missiles. »

Il y a trois semaines, le Jihad islamique a tiré des dizaines d’obus de mortiers et de missiles en direction d’Israël. L’un d’entre eux a atterri dans la cour d’une école maternelle. Il s’agissait apparemment d’une riposte aux trois membres du groupe tués par Israël dans un échange transfrontalier entre émeutiers palestiniens et soldats israéliens.

Lorsque Lee a demandé pourquoi le Jihad islamique tirait sur la population civile israélienne, Abdallah a répondu que « le monde doit savoir que la résistance n’a jamais l’intention de toucher des enfants », mais que des erreurs peuvent se produire.

« Israël est fier du soutien des États-Unis, et nous sommes fiers du soutien de l’Iran à la résistance palestinienne, sur le plan moral et logistique », a-t-il ajouté. « Il n’y a rien de mal à cela, et ce n’est pas un secret. »

Les tensions avec Gaza ont atteint leur paroxysme le mois dernier, dans une escalade entre les groupes terroristes de l’enclave côtière et Israël. Le Hamas, le Jihad islamique palestinien soutenu par l’Iran et quelques plus petits groupes, ont lancé près de 200 tirs de mortiers et missiles sur le sud d’Israël, sur une durée de 22 heures. En représailles, l’aviation israélienne a frappé près de 65 postes du Hamas et du Jihad islamique dans la bande de Gaza, notamment un tunnel d’attaque du Hamas.

Israël est en train de construire une barrière souterraine qui permettrait de bloquer les tunnels. Au cours de l’année écoulée, l’armée a détruit plusieurs tunnels découverts, dont certains atteignaient le territoire israélien.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...