Rechercher

Le Likud ne votera pas pour la loi sur les exemptions de visas avec les USA

Malgré les demandes de l'ambassadeur américain en Israël, le Likud, leader de l’opposition, refuse d'endosser un texte allégeant - entre autres - les formalités des Palestiniens

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Un couple musulman pose pour une photo à l’aéroport international Ben Gurion de Tel Aviv, en Israël, le 30 avril 2016. ( Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Un couple musulman pose pour une photo à l’aéroport international Ben Gurion de Tel Aviv, en Israël, le 30 avril 2016. ( Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Malgré les demandes du plus haut diplomate américain en Israël pour permettre l’adoption d’une législation jugée essentielle à l’avancement de la capacité d’Israël à s’inscrire sur la liste des pays exemptés de visa pour se rendre aux États-Unis, le parti Likud, leader de l’opposition, indique qu’il n’est pas prêt à céder.

Une source proche du député du Likud, Yoav Kisch, a déclaré mercredi au Times of Israel que son parti ne voterait pas la loi.

Pour le compte de l’opposition toute entière, Kisch et son collègue Yariv Levin mènent les négociations avec la coalition sur la manière dont va se refermer la 24e Knesset d’Israël.

Cette source a ajouté que l’opposition, dirigée par le Likud, ne soutiendrait pas ce projet, même si un accord venait à être conclu sur la question épineuse de la date des élections.

Elle a en outre expliqué que la loi, rédigée avec la contribution du ministère de l’Intérieur d’Ayelet Shaked, posait problème car elle allégeait la pression sur les Américains palestiniens désireux de transiter par Israël.

Les États-Unis ont posé un certain nombre de conditions – essentiellement des changements administratifs – à l’admission d’Israël au programme d’exemption de visa. Il en va ainsi de la création d’une base de données permettant aux compagnies aériennes d’enregistrer les informations sur les passagers, conformément à une pratique désormais standard aux États-Unis ou en Europe.

Les États-Unis ont également demandé à Israël d’assouplir les restrictions d’entrée imposées aux Américains d’origine palestinienne souhaitant transiter par l’Etat hébreu pour se rendre en Cisjordanie.

« Nous sommes favorables [au programme d’exemption de visa] », a affirmé la source, « mais cette loi n’est pas une bonne loi. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...