Le livre « Sotah » désormais disponible en livre audio
Rechercher

Le livre « Sotah » désormais disponible en livre audio

En tête des ventes en Israël pendant 92 semaines, le livre raconte le sort d'une jeune femme ultra-orthodoxe soupçonnée d'adultère

Naomi Ragen (photo credit: Yossi Zamir/Flash90)
Naomi Ragen (photo credit: Yossi Zamir/Flash90)

Naomi Ragen, écrivain et journaliste d’origine américaine, vit depuis 1971 à Jérusalem. Elle est l’un des trois auteurs les plus populaires d’Israël. Sept de ses romans ont déjà été traduits en français : Sotah, Fille de Jephté, Le silence de Tamar, Le Fantôme de Doña Gracia Mendes, Le Serment, Le Dixième Chant.

Le roman qui l’a consacrée, Sotah, est sorti lundi en audio-livre lu par la talentueuse actrice Claire Cahen, un choix motivé selon les éditions Yodéa afin de « toucher un nouveau public en faisant découvrir des facettes parfois méconnues du judaïsme ».

Sotah (terme hébreu qui dans la Bible désigne la femme soupçonnée d’adultère) raconte l’histoire d’une jeune femme, Dina, issue d’une famille ultra-orthodoxe qui habite Jérusalem.

Dina Reich se marie à 17 ans, sans enthousiasme, avec Judah Gutman, un menuisier de 26 ans, géant timide et maladroit. Peu après son mariage, la jeune femme se laisse éblouir par Noah Saltzman, un voisin peu scrupuleux, membre de la même communauté. Elle est bientôt accusée d’adultère par la Brigade des mœurs qui sévit clandestinement dans son quartier. Pour préserver sa famille, elle s’exile à New York où elle devient jeune fille au pair dans une famille juive non-pratiquante.

Naomi Ragen a reçu 2002 le Prix du Président de l’État d’Israël pour sa contribution à la littérature et, en 2006, sa pièce Women’s Minyan a été jouée au théâtre Habima. Elle milite activement pour le droit des femmes et édite une lettre d’information hebdomadaire suivie par des milliers d’abonnés, tout en continuant à écrire des romans inspirés de ses rencontres personnelles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...