Le maire de New-York critiqué par les associations juives dans une lettre
Rechercher

Le maire de New-York critiqué par les associations juives dans une lettre

Les groupes juifs, reprochant à de Blasio de prendre la communauté comme 'bouc-émissaire', demandent au maire de le rencontrer pour trouver des 'réponses constructives' au virus

Le maire de New York Bill de Blasio répond à des questions sur la gestion d'un enterrement à Brooklyn, le 29 avril 2020. (Capture d'écran YouTube)
Le maire de New York Bill de Blasio répond à des questions sur la gestion d'un enterrement à Brooklyn, le 29 avril 2020. (Capture d'écran YouTube)

(JTA) — Des dizaines d’organisations et de responsables de la communauté juive sont mécontents du maire de New York, Bill de Blasio, et l’ont fait savoir dans une lettre ouverte.

La lettre rendue publique mercredi a accusé de Blasio d’avoir pris la communauté comme « bouc-émissaire » dans sa réponse à une importante cérémonie de funérailles hassidique qui avait eu lieu mardi soir à Brooklyn, en hommage à un rabbin décédé des suites du coronavirus. Jewish Insider a publié cette lettre dont les signataires sont issus de tous les courants religieux, et qui comprennent également des législateurs de la ville et de l’Etat.

De Blasio avait condamné, mercredi matin, « la communauté juive » dans une série de publications sur Twitter, ajoutant qu’il avait donné pour instruction à la police de distribuer des amendes à ceux qui ne respectaient pas les règles de distanciation sociale – voire de les arrêter.

La lettre ouverte souligne qu’un permis avait été accordé par le département de la police en vue des funérailles du rabbin Chaim Mertz, qualifiant cette autorisation « d’erreur ».

« Cela a été également une erreur de singulariser une communauté toute entière, puis de menacer d’une incarcération », a continué la lettre.

Des centaines de personnes rassemblées à Brooklyn, à New York, le 28 avril 2020, lors des funérailles du rabbin Chaim Mertz, leader de la communauté orthodoxe hassidique dont la mort aurait été entraînée par le coronavirus. (Crédit : Peter Gerber via AP)

Les signataires demandent une rencontre avec le maire « pour évoquer des approches constructives en réponse à la pandémie ».

« Au beau milieu d’une vague historique de violences et de haine antisémites à New York City, notre communauté – comme la communauté asiatique – ressent la douleur de la singularisation et du blâme pour la propagation de cette maladie meurtrière », dit encore la lettre écrite à l’initiative du groupe New York Jewish Agenda.

« Cette singularisation a d’autant plus de puissance qu’elle s’aligne avec des tropes antisémites qui, depuis les millénaires, ont attribué aux Juifs la responsabilité des maladies sociétales. Blâmer les communautés hassidiques – qui figurent parmi les plus visibles de notre famille juive – n’arrêtera pas la propagation du COVID-19 et se référer à ces communautés particulières en évoquant ‘la communauté juive’ enferme des groupes divers de New-Yorkais dans un seul bloc et attise les haines antisémites qui bouillonnent juste en-dessous de la surface de notre société. »

Mercredi, de Blasio a répété ses mises en garde d’actions policières contre ceux qui contreviennent aux règles de distanciation sociale, mais il a présenté ses excuses pour le ton adopté dans ses tweets.

« Je regrette si la façon dont j’ai exprimé les choses a donné à certains le sentiment d’être traités de la mauvaise manière », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...