Le Mémorial de la Shoah en Corse, à la recherche de matériel historique
Rechercher

Le Mémorial de la Shoah en Corse, à la recherche de matériel historique

L’institution veut interpeller "le grand public sur la nécessité de sauvegarder tous types de documents privés de 1880 à 1948"

Extrait d'une émission consacrée à la Corse et aux Juifs durant la Seconde guerre mondiale. (Capture d’écran Daily Motion/ La Corse, île des Justes ?)
Extrait d'une émission consacrée à la Corse et aux Juifs durant la Seconde guerre mondiale. (Capture d’écran Daily Motion/ La Corse, île des Justes ?)

Depuis 2014, le mémorial de la Shoah bat les campagnes de France pour recueillir des archives. Des experts et des historiens s’installent le temps d’une collecte dans la région. Leur but est de numériser les documents ayant trait au passage des juifs dans ces villes et villages durant la Seconde Guerre mondiale.

Selon Corse-Matin, leur prochaine étape est l’Île de Beauté.

« La période qui intéresse le Mémorial de la Shoah, c’est évidemment celle de l’occupation fasciste durant laquelle les habitants se mobilisèrent pour aider les Juifs à se cacher, » explique le site du journal corse.

« En 1947, la Corse apporta même sa contribution à la création de l’État d’Israël, prêtant main forte aux combattants juifs qui luttaient pour leur indépendance » ajoute Corse-matin, en référence aux différentes livraisons d’avions et d’armes ayant transité via l’île.

« Si les historiens ne placent pas tous au même niveau le curseur de la protection, des familles ont dû conserver des souvenirs matériels inédits et donc très précieux pour le Mémorial qui possède très peu d’archives sur la Corse malgré sa valeureuse histoire avec la communauté juive. Il se donne deux journées pour combler l’absence ».

L’institution veut interpeller « le grand public sur la nécessité de sauvegarder tous types de documents privés de 1880 à 1948 pour l’aider dans sa mission de transmission et de sensibilisation à la prévention des crimes contre l’humanité, » annonce le site du Mémorial de la Shoah, dont les bâtiments sont situés dans le quartier du Marais à Paris.

En 2014 et 2015, les campagnes de collecte d’archives à travers la France ont permis de recueillir des milliers, plus de 20 000 de documents, photos et objets issus d’archives privées.

La collecte a également pour objectif de donner un visage à chaque nom inscrit sur le Mur des Noms.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...