La Banque danoise exclut deux sociétés israéliennes, le New Jersey désinvestit
Rechercher

La Banque danoise exclut deux sociétés israéliennes, le New Jersey désinvestit

Les avoirs placés à la Danske Bank ont été retirés en raison d'une liste noire excluant deux sociétés israéliennes

Le siège de Danske Bank à Kongens Nytorv à Copenhague, au Danemark. (CC BY-SA Wikimedia Commons)
Le siège de Danske Bank à Kongens Nytorv à Copenhague, au Danemark. (CC BY-SA Wikimedia Commons)

Le New Jersey quitte la plus grande banque du Danemark afin de se conformer à une loi d’état qui condamne le mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions ou BDS contre Israël.

Fin décembre, le gouvernement du New Jersey a liquidé ses investissements auprès de la Danske Bank, qui compte sur sa liste de sociétés exclues deux sociétés de défense israéliennes – Aryt Industries et Elbit Systems – qui, selon la banque, violent ses politiques de responsabilité sociale.

Thomas Hyldahl Kjærgaard, chef des investissements responsables de la banque, a affirmé que ne pas investir dans deux entreprises israéliennes ne constitue pas un boycott d’Israël. Il a déclaré au Jerusalem Post que « la Danske Bank ne boycotte pas Israël ou les compagnies israéliennes en tant que telles, et nous ne participons pas à la campagne dite de BDS visant Israël ».

La banque fait des affaires avec un certain nombre de banques et d’entreprises israéliennes et cela depuis plusieurs années, a déclaré un représentant de la banque à Tablet Magazine.

Au moins deux autres États, New York et le Colorado, n’autorisent pas leurs agences à mener des affaires d’État avec la banque parce que cela viole leurs lois anti-BDS. La banque danoise apparaît également sur la liste des investissements interdits de l’Illinois, a rapporté Tablet.

La Danske Bank aurait signé des accords avec un certain nombre de banques iraniennes, selon le Jerusalem Post.

En décembre 2016, le fonds de pensions d’État du New Jersey détenait 44 millions de dollars dans la Danske Bank, selon Tablet.

Plus de 20 États américains ont adopté des lois anti-BDS.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...