Le nouveau confinement sera plus souple et protégera mieux la santé mentale
Rechercher

Le nouveau confinement sera plus souple et protégera mieux la santé mentale

Izhar Shai, ministre israélien des Sciences, assure que les nouvelles règles se concentreront davantage sur la santé mentale des gens

Une aire de jeux d'une plage de Tel Aviv fermée au public, en pleine pandémie de coronavirus, le 19 mars 2020. (Crédit : AP Photo/Oded Balilty)
Une aire de jeux d'une plage de Tel Aviv fermée au public, en pleine pandémie de coronavirus, le 19 mars 2020. (Crédit : AP Photo/Oded Balilty)

Les nouvelles règles du confinement corrigeront les « erreurs » du premier confinement et prêteront une meilleure attention à la forme physique et psychologique de la nation, a déclaré le ministre israélien des Sciences.

Le ruban adhésif ceinturant les terrains de jeux pour empêcher les enfants d’y entrer, une image bouleversante du confinement de mars-avril, ne sera plus présent, et l’utilisation des équipements de sport en plein air sera « encouragée », a assuré Izhar Shai au Times of Israël.

« Il y aura de nombreux changements, améliorations et mises au point, lesquels sont tirés du premier confinement et de la science », a-t-il dit.

M. Shai a déclaré que les règles, qui s’appuient sur un plan général publié dimanche, seront « très très granulaires », et que si, en général, les gens devront rester à moins de 500 mètres de leur domicile, il y aura une « longue liste d’exceptions ».

Alors que la dernière fois, les mesures ont contraint les gens à rester à moins de 100 mètres de leur domicile pendant la phase sévère du confinement, avec des exceptions très limitées, le gouvernement a déterminé qu’il devrait cette fois mettre l’accent sur « les aspects personnels d’un mental sain, et aider les gens à faire face et à surmonter leurs difficultés personnelles », a-t-il expliqué.

Des Israéliens font du sport à la maison à Jérusalem, le 26 mars 2020. Le gouvernement a ordonné un confinement partiel afin d’empêcher la propagation du coronavirus. (Yossi Zamir/Flash90)

Izhar Shai, membre du cabinet de sécurité et du cabinet coronavirus, a indiqué que les Israéliens pourraient « sortir et acheter des produits alimentaires, des produits pharmaceutiques et toutes sortes d’articles essentiels pour le quotidien. Nous mettons en place des dispositions pour les soins aux personnes âgées et aux personnes ayant des besoins particuliers ».

Le ministre israélien des Sciences et technologies Yizhar Shai, lors d’une conférence en ligne sur le coronavirus, le 15 septembre 2020. (YouTube)

« Nous mettons en place des dispositions pour l’activité sportive personnelle – la science indique que les gens, pendant la pandémie, pour des raisons physiques et psychologiques, ont besoin de sortir ; donc nous mettons en place des dispositions pour que les gens puissent sortir de chez eux. »

« Les personnes ayant de jeunes enfants seront autorisées à sortir dans les parcs de quartier, et pourront utiliser les équipements dans ces parcs », a-t-il assuré. « Ce sont les connaissances scientifiques qui sont apparues après le premier confinement que nous avons eu ici en mars et avril – elles ont montré que les risques liés à l’utilisation des équipements des parcs sont relativement faibles et que les bénéfices sont élevés. »

Mais M. Shai a noté qu’il sera « absolument interdit d’aller dans l’eau, non seulement à la plage, mais aussi dans les piscines ». Cependant, il a dit que si les gens veulent courir au bord de la mer, ils seront autorisés à le faire s’ils vivent à moins de 500 mètres, ou s’ils l’intègrent dans une course qui commence et finit chez eux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...