Le pape copte appelle Washington à révoquer un prêtre accusé de pédophilie
Rechercher

Le pape copte appelle Washington à révoquer un prêtre accusé de pédophilie

L'Eglise copte orthodoxe avait déjà défroqué M. Khalil en 2014 pour "des infractions répétées et inacceptables", a rappelé le pape copte dans son communiqué

Le patriarche copte orthodoxe Tawadros II (Crédit : capture d'écran YouTube)
Le patriarche copte orthodoxe Tawadros II (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le pape copte Tawadros II a appelé Washington à ne plus reconnaître comme membre de l’Eglise copte orthodoxe un prêtre égyptien vivant hors d’Egypte et accusé de pédophilie, a-t-on appris dans un communiqué publié samedi sur Facebook.

« Nous demandons aux autorités civiles en Egypte et aux Etats-Unis de cesser de reconnaître Youssef Aziz Khalil comme prêtre de l’Eglise copte orthodoxe », a indiqué le patriarche d’Alexandrie dans son communiqué, sans préciser le lieu actuel de résidence de M. Khalil.

Cette décision inhabituelle intervient alors qu’un scandale sexuel au sein de la jeunesse dorée du Caire a provoqué ces dernières semaines une déferlante inédite de témoignages d’agressions sexuelles sur les réseaux sociaux.

Forts de cet élan, des Egyptiens coptes vivant aux Etats-Unis ont accusé M. Khalil de pédophilie, pour des faits datant parfois de vingt ans, en dénonçant l’inertie de l’Eglise.

Le pape copte égyptien Tawadros II célèbre la messe de Pâque dans la cathédrale copte Saint-Marc, au Caire, le 15 avril 2017. (Crédit : Khaled Desouki/AFP)

Evoquant « ce qui a été récemment publié sur les réseaux sociaux » et disant « avoir étudié des plaintes de fidèles » en Egypte mais aussi « aux Etats-Unis et au Canada », le diocèse égyptien de Menya et Abou Korkas, auquel appartenait toujours officiellement M. Khalil, a annoncé de son côté lui « retirer son titre de prêtre ».

L’Eglise copte orthodoxe avait déjà défroqué M. Khalil en 2014 pour « des infractions répétées et inacceptables », a rappelé le pape copte dans son communiqué, sans toutefois détailler la nature de ces infractions.

Formant une communauté traditionnellement conservatrice et discrète, les coptes forment la plus grande minorité chrétienne du Moyen-Orient et représentent entre 10 à 15% des 100 millions d’Egyptiens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...