Le Premier ministre réagit au rapport de l’ONU sur Gaza
Rechercher

Le Premier ministre réagit au rapport de l’ONU sur Gaza

A la Knesset, Benjamin Netanyahu a dénoncé le rapport de la commission d’enquête sur la guerre de Gaza

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la conférence de Herzliya, le 9 juin 2015 (Amos Ben Gershom / GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la conférence de Herzliya, le 9 juin 2015 (Amos Ben Gershom / GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, a réagi le 22 Juin au rapport sur l’opération Bordure protectrice émis par le Conseil de Droits de l’Homme de l’ONU :

« Le rapport sur l’opération Bordure protectrice présenté par la commission nommée par le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies est biaisé. La commission qui a rédigé ce rapport a été nommé par un conseil qui se nomme le ‘Conseil des droits de l’Homme’. En fait, il fait tout sauf s’occuper des droits de l’Homme. C’est un organisme qui condamne Israël plus que l’Iran, la Syrie et la Corée du Nord réunis. Il a d’abord nommé à la tête de la commission un homme qui a été pris en train de faire des incitations contre l’Etat d’Israël et qui a également pris de l’argent aux Palestiniens. Il a commencé à enquêter sur les événements dans la région à partir du lendemain – le lendemain – de l’enlèvement des trois jeunes gens, qui ont été assassinés. C’est sur cette base que l’on doit tenir compte de ses constatations, ses conclusions et ses recommandations », peut-on lire dans un communiqué du bureau du Premier ministre.

« Israël se défend et le fait en conformité avec le droit international. Nous ne sommes pas les seuls qui disent cela. La semaine dernière, nous avons publié un rapport détaillé et professionnel qui évaluait nos actions, en conformité avec le droit international, contre les terroristes qui tirent sur des civils et se cachent derrière des civils. »

« Ceci est également affirmé par le rapport publié par les généraux américains et européens qui sont arrivés à la conclusion qu’Israël se défendait en conformité avec les normes du droit international. Ils disent même ‘au-dessus et au-delà’. » Un des généraux de haut rang a dit qu’il n’y a pas de pays qui a agi comme l’Etat d’Israël et est allé au-delà du respect du droit international », poursuit le communiqué.

« Israël ne commet pas de crimes de guerre. Israël se défend contre une organisation terroriste meurtrière qui appelle à sa destruction et qui a commis de nombreux crimes de guerre. Tout pays qui veut vivre, aurait agi de cette façon. Mais la commission attend d’un pays, dont les citoyens ont été attaqués par des milliers de missiles, qu’il reste les bras croisés. Nous ne resterons pas les bras croisés, et nous ne l’avons jamais fait. Nous allons continuer à prendre des mesures énergiques et déterminées contre tous ceux qui tentent de nous attaquer nous et nos citoyens, et nous allons le faire en conformité avec le droit international », conclut la déclaration officielle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...