Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Le président iranien en Chine pour renforcer les liens

En Chine, Ebrahim Raïssi aura des entretiens avec son homologue Xi Jinping, des hommes d'affaires chinois et des Iraniens vivant dans ce pays

Le président iranien Ebrahim Raïssi plaçant ses mains sur son cœur en signe de respect envers la foule après la conclusion de son discours lors d'une cérémonie marquant l'anniversaire de la mort du défunt général des Corps des Gardiens de la révolution islamique, Qassem Soleimani, tué en Irak dans une attaque de drone américain en 2020, à la grande mosquée Imam Khomeini, à Téhéran, en Iran, le 3 janvier 2023. (Crédit : Vahid Salemi/AP)
Le président iranien Ebrahim Raïssi plaçant ses mains sur son cœur en signe de respect envers la foule après la conclusion de son discours lors d'une cérémonie marquant l'anniversaire de la mort du défunt général des Corps des Gardiens de la révolution islamique, Qassem Soleimani, tué en Irak dans une attaque de drone américain en 2020, à la grande mosquée Imam Khomeini, à Téhéran, en Iran, le 3 janvier 2023. (Crédit : Vahid Salemi/AP)

Le président iranien Ebrahim Raïssi va effectuer une visite de trois jours en Chine avec l’ambition de renforcer les liens avec le principal partenaire commercial de l’Iran, ont annoncé dimanche des médias officiels.

Raïssi va quitter lundi soir Téhéran pour Pékin, à l’invitation de son homologue Xi Jinping, selon l’agence Irna.

Les deux présidents s’étaient rencontrés pour la première fois en septembre lors du sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), organisé à Samarcande en Ouzbékistan.

Lors de ce sommet, le président iranien avait appelé au renforcement des relations économiques avec Pékin, notamment dans les domaines « du pétrole et de l’énergie, du transit, de l’agriculture, du commerce et de l’investissement ».

En mars 2021, l’Iran a conclu avec la Chine, pays « ami des temps d’épreuves », un accord de coopération stratégique et commerciale sur 25 ans après des années de discussions.

La Chine est le premier partenaire commercial de l’Iran, rapporte Irna en se basant sur des statistiques officielles. Les exportations iraniennes vers la Chine ont atteint 12,6 milliards de dollars et les importations 12,7 milliards au cours des dix premiers mois de l’année iranienne ayant débuté en mars 2022.

Le president de la Republique populaire de Chine, Xi Jinping, devant le congrès brésilien ,le 16 juillet 2014. (Crédit : Edilson Rodrigues/Agência Senado/Creative Commons Attribution 2.0 Generic)

Pékin est par ailleurs l’un des membres clés du dialogue multilatéral qui vise à relancer l’accord conclu en 2015 entre l’Iran d’un côté et de l’autre six grandes puissances (Chine, Russie, États-Unis, France, Allemagne et Royaume-Uni) ainsi que l’Union européenne, afin de brider le programme nucléaire iranien en échange d’une levée des sanctions internationales.

En Chine, Raïssi aura des entretiens avec Xi, des hommes d’affaires chinois et des Iraniens vivant dans ce pays, selon Irna.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.