Rechercher

Le Qatar et 15 pays s’abstiennent dans un vote à l’ONU contre la répression en Iran

La résolution condamnant les autorités et demandant de collecter les preuves des exactions en vue de poursuivre les responsables a été adoptée par 25 voix contre six

La salle du Conseil des droits de l'Homme à l'ONU préparée pour une session, à Genève, le 13 septembre 2021. (Crédit : Fabrice Coffrini/AFP/Getty Images via JTA)
La salle du Conseil des droits de l'Homme à l'ONU préparée pour une session, à Genève, le 13 septembre 2021. (Crédit : Fabrice Coffrini/AFP/Getty Images via JTA)

En pleine Coupe du monde de football, le Qatar, lui-même très critiqué pour son bilan en matière des droits de l’homme, s’est abstenu jeudi lors d’un vote condamnant les violences contre les manifestations en Iran au Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Le petit Etat du Golfe, qui siège au Conseil de 47 membres à Genève, s’est abstenu lors d’un vote sur l’instauration d’une enquête internationale pour faire la lumière sur la répression meurtrière des autorités iraniennes des manifestations à travers tout le pays depuis deux mois.

La résolution condamnant les autorités et demandant de collecter les preuves des exactions en vue de poursuivre les responsables a été adoptée par 25 voix contre six (Chine, Pakistan, Cuba, Érythrée, Venezuela et Arménie), 16 pays s’étant abstenus.

Le Qatar détient l’un des 13 sièges de l’Asie-Pacifique au sein du Conseil, après avoir été élu par l’Assemblée générale des Nations Unies pour trois ans de 2022 à 2024.

Ces dernières années, Doha et Téhéran ont entretenu des liens politiques forts qui contrastent avec les relations épineuses de l’Iran avec l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

La préparation de la Coupe du monde a été dominée par les inquiétudes concernant le traitement réservé par le Qatar aux travailleurs migrants, aux femmes et à la communauté LGBT+, au grand dam des organisateurs du tournoi.

Les joueurs allemands se couvrent la bouche en posant pour une photo de groupe pendant un match de football du groupe E dans la Coupe du monde 2022 qui se déroule au Qatar, le 23 novembre 2022. (Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP)

Plusieurs équipes ont depuis protesté symboliquement contre les lois du pays, où l’homosexualité est illégale.

Sur les 32 nations en lice, beaucoup sont également membres du Conseil des droits de l’homme et ont donc voté jeudi.

Parmi les Etats dont les équipes participent au tournoi, l’Argentine, la Grande-Bretagne (Angleterre, Pays de Galles), la France, l’Allemagne, le Japon, le Mexique, les Pays-Bas, la Pologne, la Corée du Sud et les Etats-Unis ont voté en faveur de l’instauration d’une enquête internationale sur l’Iran.

Le Qatar a été rejoint par le Brésil, le Cameroun et le Sénégal dans le camps des abstentionnistes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...