Rechercher

Le rabbin Chaim Kanievsky menacé pour avoir encouragé à la vaccination des enfants

Chaim Kanievsky a reçu des menaces par téléphone, par email et par lettre, et certains ont même essayé de s'introduire chez lui ; ses associés disent qu'il reste sur ses positions

Le rabbin Chaim Kanievsky et son petit-fils Yaakov Kanievsky au domicile du sage dans la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak, le 22 septembre 2020. (Crédit : Aharon Krohn / Flash90)
Le rabbin Chaim Kanievsky et son petit-fils Yaakov Kanievsky au domicile du sage dans la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak, le 22 septembre 2020. (Crédit : Aharon Krohn / Flash90)

JTA – Le rabbin Chaim Kanievsky, l’une des principales autorités rabbiniques haredi en Israël, et sa famille ont reçu des menaces de la part des anti-vax après qu’il s’est prononcé en faveur de la vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans pour les protéger contre le coronavirus.

Selon un article du site d’information Ynet, les menaces ont été communiquées par des appels téléphoniques, des emails et des lettres. Certains ont même essayé de s’introduire au domicile de Kanievsky, a déclaré le chef de la sécurité du rabbin au site d’information. La sécurité, autour de la maison et autour du rabbin lorsqu’il participe à des événements, a donc été renforcée.

« Certaines personnes tentent d’intimider le ‘prince de la Torah’ et sa famille pour qu’ils changent leur décision concernant les vaccins, mais bien sûr, il est d’avis qu’il est nécessaire de se faire vacciner », a déclaré à Ynet Meir Gross, chef de la sécurité de Kanievsky, utilisant le titre honorifique du rabbin.

M. Kanievsky a rencontré des représentants du ministère de la Santé le 25 novembre et a été invité à apporter son soutien à la campagne de vaccination des enfants du pays. En raison des taux de natalité plus élevés dans la communauté Haredi, une grande partie des enfants israéliens âgés de 5 à 11 ans sont ultra-orthodoxes.

Des jeunes Haredi, résidents d’Ashdod, affrontent la police qui a été envoyée pour fermer une yeshiva dans la ville qui fonctionnait en violation du confinement , le 11 janvier 2020. (Crédit : Flash90)

Lors de la réunion, M. Kanievsky a apporté son soutien à la campagne de vaccination et a déclaré que tous les enfants âgés de 5 ans et plus devraient recevoir le vaccin contre le coronavirus. M. Kanievsky avait déjà apporté son soutien à la vaccination des enfants âgés de 12 ans et plus au cours de l’été, lorsqu’Israël a commencé à administrer le vaccin à ce groupe d’âge.

Bien que Kanievsky se soit toujours prononcé en faveur des vaccins, les directives variables qu’il a données au système scolaire haredi d’Israël au plus fort de la pandémie ont fait de lui une figure plutôt polarisante. Kanievsky a ainsi déclaré parfois que les yeshivot ne devaient pas fermer, alors que les autorités gouvernementales avaient ordonné la fermeture de toutes les écoles pour ralentir la propagation du virus.

Selon Ynet, le petit-fils de Kanievsky, Yanky, qui fait office de porte-parole et d’intermédiaire pour son grand-père de 93 ans, a reçu des menaces dans la rue. Des personnes auraient crié « Vous êtes des meurtriers » et l’auraient accusé d’avoir « le sang des enfants » sur les mains. Le petit-fils aurait également reçu des menaces selon lesquelles ses enfants seraient violés.

Gross a déclaré que la sécurité autour de Kanievsky serait renforcée « pour empêcher le prochain fou ou la prochaine menace qui veut approcher le rabbin ».

Un enfant est vacciné à Safed, le 3 décembre 2021 (David Cohen/Flash90).

Selon la Treizième chaîne, d’autres rabbins haredi de haut rang qui se sont exprimés en faveur des vaccins ont également reçu des menaces.

Par ailleurs, le nouvel ambassadeur américain en Israël, Tom Nides, a rendu visite à diverses personnalités ultra-orthodoxes au cours d’un déplacement à Bnei Brak – dont le rabbin Chaim Kanievsky.

Selon les premières informations, Nides a remercié Kanievsky « pour sa position courageuse sur la question des vaccins COVID, contre toute opposition ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...