Israël en guerre - Jour 252

Rechercher

Le réserviste qui a appelé à la mutinerie a été démis de ses fonctions

Le militaire a été interrogé après avoir diffusé une vidéo dans laquelle il dit que les troupes n'obéiront plus si le gouvernement ne poursuit pas "la victoire totale" sur le Hamas

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

La capture d'écran d'une vidéo censée montrer un réserviste de l'armée israélienne à Gaza menaçant de se révolter, publiée le 24 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran X : utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
La capture d'écran d'une vidéo censée montrer un réserviste de l'armée israélienne à Gaza menaçant de se révolter, publiée le 24 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran X : utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Un réserviste de l’armée israélienne qui a appelé à la mutinerie dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux au cours du week-end a été interrogé dimanche par la police militaire, soupçonné de mutinerie, d’incitation à la mutinerie, de ne pas avoir suivi les ordres et d’autres infractions, a déclaré Tsahal.

À l’issue de l’interrogatoire, il a été décidé de le démobiliser du service de réserve.

L’enquête de la police militaire se poursuit et les conclusions seront présentées au procureur général militaire pour examen, a ajouté l’armée.

Sur les images, l’homme menace d’une mutinerie si le gouvernement doit renoncer à son objectif de remporter « la victoire complète » contre le Hamas.

Le chef d’état-major de l’armée, le général Herzi Halevi, a demandé samedi aux commandants de discuter sans tarder avec leurs subordonnés, indépendamment de leur grade, de ces images « au vu de la gravité de cet incident ».

Dans la vidéo, qui a été tout d’abord partagée par le journaliste d’extrême-droite Yinon Magal avant d’être reprise par le fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Yaïr, sur les réseaux sociaux, un réserviste, le visage masqué, demande au ministre de la Défense Yoav Gallant de quitter son poste et menace de ne plus suivre les ordres si le gouvernement doit ne pas poursuivre son objectif « de victoire totale » contre le Hamas.

L’ouverture de cette enquête militaire marque un changement supplémentaire dans la politique mise en place par Tsahal, qui tente de se positionner plus durement contre les violations au règlement qui sont faites par les soldats mobilisés à Gaza.

Jusqu’à récemment, l’armée avait largement détourné le regard face aux soldats qui contrevenaient au code de conduite militaire – avec des incidents impliquant des graffitis politiques peints sur les murs ou la diffusion de vidéos montrant des actes de vandalisme, et ce alors même que des commandants de premier plan mettaient en garde contre ces pratiques.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.