Le Shin Bet nie avoir rendu public la vidéo du mariage
Rechercher

Le Shin Bet nie avoir rendu public la vidéo du mariage

La vidéo, montrant des extrémistes israéliens célébrant le meurtre de Palestiniens tués lors d'un incendie criminel de Duma, a déclenché de vives condamnations en Israël

Des extrémistes juifs israéliens célébrant les meurtres de membres de la famille Dawabsha pendant un mariage (Capture d'écran Dixième chaîne)
Des extrémistes juifs israéliens célébrant les meurtres de membres de la famille Dawabsha pendant un mariage (Capture d'écran Dixième chaîne)

Les services de sécurité du Shin Bet ont nié avoir distribué la vidéo d’un mariage montrant des extrémistes israéliens dansant à un mariage et célébrant le meurtre de Palestiniens tués lors d’un incendie criminel le 31 juillet dernier, a déclaré un porte-parole jeudi.

La vidéo, diffusée aux informations de la Dixième chaîne mercredi, a déclenché des condamnations de tout le spectre politique, bien que certains députés de droite ont accusé les fonctionnaires de la sécurité d’avoir fait fuiter la vidéo dans le but de diaboliser les extrémistes juifs sur lesquels les services enquêtent pour le meurtre de trois membres de la famille palestinienne.

Louba Samri, porte-parole de la police, a déclaré que la police avait commencé à enquêter sur la vidéo mercredi après-midi, avant sa diffusion à la télévision.

La vidéo montre des douzaines de jeunes extrémistes d’extrême-droite israéliens, qui seraient liés aux assassins présumés de la famille Dawabsha, célébrant le meurtre à un mariage à Jérusalem la semaine dernière.

Samri a ajouté que le clip diffusé à la télévision n’était qu’une petite partie du matériel à sa disposition.

« Les graves éléments recueillis par la police israélienne, dont seule une petite partie a été rendue publique hier, sont vastes, et ont été transférés au procureur de l’État pour obtenir son accord en vue de l’ouverture d’une enquête », a déclaré Samri.

« Hier après-midi, l’accord a été donné à l’Unité des crimes nationalistes du district de Judée-Samarie de la police israélienne pour enquêter sur des motifs d’incitation à la violence et d’autres infractions. »

La police a affirmé avoir mis la main sur d’autres vidéos et photos de l’événement, montrant un « cocktail Molotov allumé  » et des gens qui brûlent et poignardent plusierurs photos d’Ali Dawabsha et sa famille, a rapporté jeudi la radio publique.

La police aurait également en sa possession une vidéo précédente montrant le marié avec un groupe d’amis ligotant un chien et essayant de le tuer par pendaison.

La radio israélienne a rapporté qu’à la fin de la vidéo, le chien parvient à échapper à la mort.

Selon les médias israéliens, le marié était un membre connu de l’extrême droite israélienne, questionné dans le passé sur son rôle présumé dans des actes de « terrorisme juif », et nombre des invités à la réception étaient des amis ou des proches des suspects arrêtés dans le cadre de l’enquête sur l’incendie de Duma.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...