Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Le terroriste, ayant attaqué un soldat en Cisjordanie, a été arrêté

L'AP affirme que 3 personnes ont été tuées dans la nuit au cours de raids menés par Tsahal en vue de débusquer des réseaux finançant des activités terroristes

Vue de la jonction Yitzhar, dans la ville  Huwara au nord de la Cisjordanie, le 5 mars 2023. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)
Vue de la jonction Yitzhar, dans la ville Huwara au nord de la Cisjordanie, le 5 mars 2023. (Crédit : Emanuel Fabian/Times of Israel)

Un soldat israélien a été poignardé près de l’implantation d’Yitzhar en Cisjordanie et a été modérément blessé, ont indiqué jeudi les autorités militaires et médicales.

L’armée israélienne a déclaré que le sous-officier a été poignardé à la jonction Yitzhar, près de Huwara, alors qu’il se trouvait dans son véhicule. L’auteur du coup de couteau a ensuite pris la fuite.

Tsahal a déclaré avoir lancé une chasse à l’homme pour retrouver le terroriste palestinien et bloquer les routes de la région. Trois heures plus tard, le suspect a été arrêté dans la ville palestinienne d’Awarta, non loin de l’endroit où l’attaque a eu lieu, a indiqué l’armée.

Le soldat blessé a pu atteindre une position militaire voisine après avoir été attaqué. Là, il a expliqué aux militaires qu’il avait ralenti et ouvert la fenêtre de son véhicule parce qu’il avait vu un Palestinien lui faire un geste de la main, a rapporté la chaîne publique Kann.

Les secouristes ont conduit le soldat à l’hôpital Beilinson de Petah Tikva, qui a déclaré qu’après avoir été soigné rapidement, le soldat était désormais considéré comme étant légèrement blessé.

Huwara a été un foyer de violence ces dernières années, avec plusieurs attaques terroristes meurtrières dans et autour de la ville palestinienne, qui ont donné lieu à des attaques de représailles de la part de résidents d’implantations extrémistes qui se sont déchaînés à de multiples reprises à travers la ville.

Il s’agit du deuxième attentat à l’arme blanche de la journée, après que, tôt dans la matinée, un homme a tenté de poignarder des agents de la police des frontières à Jérusalem-Est. Les officiers ont ouvert le feu sur l’homme, le tuant avant qu’il ne puisse causer le moindre dégât.

D’autres régions de Cisjordanie ont connu des violences meurtrières : trois Palestiniens ont été tués dans la nuit lors d’affrontements avec les soldats de Tsahal au cours d’une opération de répression du financement du terrorisme dans le territoire, selon des responsables de l’Autorité palestinienne (AP) et des médias israéliens.

Les médias israéliens ont indiqué que les raids ont visé des bureaux apparemment impliqués dans l’acheminement d’argent à des fins terroristes à Tulkarem, Naplouse, Qalqilya, Bethléem, Ramallah, et Tubas entre autres localités.

À Tulkarem, dans le nord-ouest du territoire, les soldats ont été attaqués – aucun d’entre eux n’a été blessé – et ont riposté, selon les médias.

Trois hommes ont été tués lors de cet affrontement, a indiqué à l’AFP le ministère de la Santé de l’AP, ajoutant que plusieurs autres personnes avaient été blessées.

Les victimes ont été identifiés comme étant Ayman Ahmad Mubarak, 26 ans, Husam Imad Daabas, 22 ans, et Mohammed Yusif Nasrallah, 27 ans.

Selon l’agence de presse officielle de l’AP, WAFA, les trois hommes ont été tués lors d’un raid israélien sur la ville peu après minuit.

Tsahal n’a fait aucun commentaire.

Des troupes de l’armée israélienne en opération, dans la ville de Tulkarem, en Cisjordanie, sur une image diffusée le 7 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Mercredi, des responsables palestiniens ont déclaré que les troupes israéliennes avaient tué un homme alors que des affrontements avaient éclaté après une marche en Cisjordanie commémorant la « Nakba » – ou « catastrophe », terme arabe désignant le déplacement des Arabes lors de la création de l’État d’Israël et de la Guerre d’Indépendance.

Les tensions entre Israéliens et Palestiniens ont augmenté en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le début de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, à la suite de l’assaut barbare et sadique sur le sud d’Israël le 7 octobre, au cours duquel des terroristes du Hamas ont tué près de 1 200 personnes en Israël et en ont enlevé 252 autres.

Depuis le 7 octobre, Tsahal a arrêté quelque 4 000 Palestiniens recherchés en Cisjordanie, dont plus de 1 700 affiliés au Hamas. Selon le ministère de la Santé de l’AP, plus de 490 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués au cours de cette période.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.