L’épouse de l’ambassadeur israélien au Sénégal subit des pressions arabes
Rechercher

L’épouse de l’ambassadeur israélien au Sénégal subit des pressions arabes

Jeannie Harrison, épouse de l'ambassadeur Paul Hirschson, a déclaré que sa présence à un rassemblement diplomatique serait "gênante pour bien des gens"

Jeannie Harrison, épouse de l'ambassadeur israélien au Sénégal. (Crédit : Facebook)
Jeannie Harrison, épouse de l'ambassadeur israélien au Sénégal. (Crédit : Facebook)

L’ambassadeur d’Israël au Sénégal a protesté contre un incident au cours duquel on a conseillé à son épouse de s’abstenir d’assister à une manifestation diplomatique en raison de l’objection des participants arabes.

Paul Hirschson s’est plaint que l’épouse de l’ambassadeur de France, qui a organisé une réunion pour les conjoints des ambassadeurs plus tôt en avril, a appelé son épouse Jeannie Harrison la veille de l’événement et lui a dit que beaucoup de gens étaient « mal à l’aise » avec sa présence.

L’Organisation des conjoints de diplomates organise des événements axés sur la société sénégalaise et recueille des fonds pour des œuvres caritatives. Son président d’honneur est la Première Dame Marieme Sall.

Harrison est arrivée au Sénégal il y a deux ans et demi, lorsque son mari a été nommé ambassadeur et s’est joint à des dizaines de conjoints d’ambassadeurs qui sont membres du groupe diplomatique officiel. Elle a même été nommée vice-présidente de l’organisation, mettant fin à son mandat le mois dernier, a rapporté Ynet.

Paul Hirschson, ambassadeur d’Israël au Sénégal (Crédit : Facebook)

Mais les représentants des pays arabes ont quitté le groupe pour protester contre l’acceptation de Harrison, ce qui lui a fait perdre environ la moitié de ses membres. Sall a défendu l’Israélienne et a dit qu’elle ne permettrait pas qu’elle soit boycottée, selon le rapport.

Il y a environ deux semaines, l’épouse de l’ambassadeur de France a organisé une rencontre pour tous les conjoints diplomatiques au Sénégal chez elle. Elle a invité l’épouse de l’envoyé israélien, qui a confirmé sa présence, mais a reçu un appel téléphonique la veille de l’événement.

« Je vous conseille de ne pas venir parce que cela gêne beaucoup de gens que vous soyez présente », a dit Harrison, d’après le rapport. « Tout le monde n’aime pas Israël. »

Macky Sall, président de la République du Sénégal, et son épouse Marieme Sall (Facebook)

Harrison, choqué, aurait alors déclaré : « La femme de l’ambassadeur de France dit à la femme de l’envoyé israélien de ne pas venir à un événement simplement parce qu’elle est israélienne. C’est ce que j’entends et ce que je comprends. »

« Je ne vous dis pas de ne pas venir », répondit l’épouse de l’ambassadeur de France. « Je pense que si vous venez, ce ne sera pas agréable pour vous. Il pourrait y avoir des accrochages. Il y a peut-être des gens qui partiront. Je crains que l’événement ne se déroule pas sans heurts. »

Harrison aurait alors décidé de ne pas assister à un événement où elle n’était pas la bienvenue.

L’envoyé israélien a fustigé l’épouse de l’ambassadeur de France mardi dernier dans une série de tweets, disant que si le boycott des représentants arabes ne le dérangeait pas, quand il vient d’un Européen, c’est « une faute ».

« Cela ne me surprend ni même ne me dérange que les conjoints de certains ambassadeurs arabes au Sénégal, qui n’ont pas (encore) de relations diplomatiques avec Israël, s’opposent à ce que le conjoint de l’ambassadeur d’Israël soit présent aux événements des conjoints diplomatiques », a écrit Hirschson.

« En attendant, les conjoints de certains ambassadeurs européens au Sénégal qui soutiennent l’exclusion d’Israël est, eh bien, une erreur ».

« A son crédit, la Première Dame du Sénégal s’est opposée aux tentatives précédentes d’exclure Israël des événements de l’Organisation des épouses de diplomates », a-t-il conclu.

« C’est très désagréable de terminer ma mission de cette façon », a déclaré Mme Harrison à Ynet. « Surtout quand la femme de l’envoyé français était une amie à moi et qu’ils étaient en Israël et que son mari était ambassadeur en Israël ».

« Je continuerai à participer aux activités de l’organisation jusqu’à la fin de notre mission en août. J’irai aussi dans des endroits qui me mettent mal à l’aise. Je ne suis pas en colère contre elle. Je me sens triste pour elle », a-t-elle précisé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...