Les chiffres de l’islam en France
Rechercher

Les chiffres de l’islam en France

L'islam se classe comme la deuxième religion la plus pratiquée dans le pays avec, au total, environ 2 500 lieux de culte

La Grande mosquée de Paris. Illustration. (Crédit : Wikimedia Commons)
La Grande mosquée de Paris. Illustration. (Crédit : Wikimedia Commons)

La France compte entre cinq et six millions de musulmans, non-pratiquants inclus, et l’islam se classe comme la deuxième religion la plus pratiquée dans le pays avec, au total, environ 2 500 lieux de culte. 

Combien de musulmans en France ?

Une estimation du centre de recherche américain Pew Research Center place la population musulmane française à 5,72 millions, soit 8,8 % de la population, pour l’année 2016.

Selon cet institut indépendant, la France compte la population musulmane la plus importante en Europe, devant l’Allemagne (4,95 millions et 6,1 % de la population), le Royaume-Uni (4,13 millions, 6,3 %) et l’Italie (2,87 millions, 4,8 %).

Le Pew Research Center classe comme « musulman » toute personne se disant de religion musulmane indépendamment de son niveau de pratique ou d’adhésion à l’orthodoxie religieuse.

Une enquête « Trajectoires et origines » réalisée en 2010 par l’Insee et l’Ined (Institut national d’études démographiques) avait évalué la proportion des musulmans à 8 % chez les personnes âgées de 18 à 50 ans.

« Les musulmans forment désormais la première religion minoritaire » en France, soulignait cette enquête. Si on extrapole la proportion de 8 % à l’ensemble de la population française actuelle (67 millions au 1er janvier 2020), le pays compterait environ 5,4 millions de musulmans.

Combien de pratiquants ?

Une étude du groupe de réflexion libéral Institut Montaigne évalue à 30 % les musulmans qui se rendent au moins une fois par semaine à la mosquée (échantillon de 1 029 répondants de confession ou culture musulmane). Selon cette même étude basée sur un sondage Ifop de 2016, un peu plus de 60 % des personnes musulmanes ou de culture musulmane ont un « rapport distancié ou inexistant » avec les lieux de culte, à savoir qu’ils ne se rendent que rarement ou jamais à la mosquée.

Une autre série d’enquêtes réalisées entre 1989 et 2011 par l’Ifop auprès d’environ 4 000 personnes « issues de familles d’origine musulmane » montre qu’environ 74 % se disent croyants et près de 40 % se déclarent croyants et pratiquants.

Selon cette même série d’enquêtes, entre 31 et 41 % des sondés déclarent prier chaque jour et 16 à 25 % affirment aller généralement à la mosquée le vendredi.

Combien de mosquées ?

En l’absence de registre officiel, le nombre de lieux de culte musulman reste imprécis. À la Grande Mosquée de Paris, on estime à 2 500 le nombre de mosquées et salles de prière en France.

Le bureau des cultes, au ministère de l’Intérieur, estime, même s’il ne les recense pas, à environ 2 500 les lieux de cultes musulmans. Le site internet communautaire et participatif « Trouve ta mosquée » en liste environ 2 400.

Ce total inclut des salles de prière souvent petites et discrètes. Moins d’une centaine de mosquées mesurent plus de 1 000 m2 et une trentaine seulement sont coiffées d’un minaret.

Combien d’imams ?

On estime à environ 1 800 le nombre d’imams en France. Ils ont des statuts extrêmement variables allant de l’imam permanent et salarié attaché à une mosquée à l’intervenant occasionnel et bénévole.

La grande majorité des imams sont de nationalité étrangère : il s’agit surtout de Marocains, Algériens, Turcs et Tunisiens. Moins de 20 % des imams sont Français.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM)

La principale organisation musulmane, créée en 2003, est le CFCM. C’est « l’instance représentative » de l’islam en France et l’interlocuteur privilégié de l’Etat.

Il existe en son sein des associations plus anciennes liées aux intérêts des grands pays d’origine des communautés comme par exemple la Fédération de la Grande Mosquée de Paris (GMP) liée à l’Algérie, le Rassemblement des musulmans de France (RMF) lié au Maroc ou encore le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF). D’autres sont plus récentes comme l’Union des mosquées de France (UMF, née en 2013, proche du Maroc).

Le mouvement Musulmans de France, anciennement Union des organisations islamiques de France (UOIF, fondé en 1983) qui est issu des Frères musulmans, est également une de ses composantes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...