Fermeture des deux plus grands marchés d’Israël ? Décision dans 3 jours
Rechercher

Fermeture des deux plus grands marchés d’Israël ? Décision dans 3 jours

Il s'agit du marché Carmel de Tel-Aviv et celui de Mahane Yehuda à Jérusalem ; une représentante de commerçants dénonce un risque de "faillite"

L'emblématique marché du Carmel à Tel Aviv, le 15 mars 2020. (Adam Rasgon/Times of Israel)
L'emblématique marché du Carmel à Tel Aviv, le 15 mars 2020. (Adam Rasgon/Times of Israel)

Les marchés Carmel à Tel-Aviv et Mahane Yehuda à Jérusalem attirent de grandes foules de clients, violant ainsi les directives gouvernementales interdisant les rassemblements de personnes.

Le bureau du Premier ministre a affirmé samedi soir dans un communiqué qu’ils resteront ouverts pour le moment, mais que la question sera réexaminée dans trois jours.

Selon Haaretz, le ministère de la Santé a fait pression pour que ces marchés soient fermés car ils ont été considérés comme provoquant une surpopulation parmi les acheteurs, mais le Premier ministre Benjamin Netanyahu et la ministre de la Culture Miri Regev ont reculé sur la recommandation, craignant que les propriétaires de magasins ne puissent pas se retourner après une telle décision.

Les commerçants des deux marchés en plein air avaient fustigé le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour sa décision, avait rapporté plus tôt la Douzième chaîne.

La responsable du comité représentant les commerçants de Mahane Yehuda, Tali Fridman, avait ainsi déclaré : « Cette loi signifie la faillite pour les propriétaires d’échoppes sur le marché. C’est un coup dur et irréfléchi pour les commerçants ».

« Les supermarchés dans les rues de la ville sont beaucoup plus fréquentés que le marché. Il y a ici d’immenses espaces qui permettent aux gens de rester à deux mètres les uns des autres », avait-elle souligné. « Le gouvernement doit intérioriser le fait que les propriétaires d’entreprises sont sur la voie de l’effondrement économique. »

Selon les directives du gouvernement, les entreprises qui vendent des produits alimentaires sont autorisées à opérer, mais les propriétaires de magasins doivent s’assurer que les clients restent à deux mètres les uns des autres.

Les marchés Carmel et Mahane Yehuda comprennent des stands qui vendent des produits alimentaires, ainsi que des bars et des restaurants, qui ont été fermés en vertu des directives gouvernementales précédentes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...