Rechercher

Les diplomates israéliens abandonnent leur projet de perturber la visite de Trump

Les diplomates israéliens exigent depuis des années l'augmentation de leur salaire

Les diplomates israéliens arborant un drapeau noir au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem le  19 mars (Crédit : Autorisation du syndicat des employés du ministère des Aff. étr.)
Les diplomates israéliens arborant un drapeau noir au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem le 19 mars (Crédit : Autorisation du syndicat des employés du ministère des Aff. étr.)

Des employés du ministère des Affaires étrangères ont décidé de repousser la date d’une grève visant à perturber la visite du président américain Donald Trump, affirmant qu’ils comptent encore mener à bien cette action civile mais qu’ils attendront deux semaines.

Plus tôt dans la journée, ils avaient annoncé que la grève aurait lieu comme prévu, malgré l’obtention d’une nouvelle assurance du ministère des Finances qui a affirmé que l’accord sur le salaire sera mis en place, a signalé jeudi la Deuxième chaîne.

Bien que la réunion de la veille entre des représentants du ministère des Affaires étrangères, le Trésor et le Cabinet du Premier ministre se soit conclue avec un engagement à appliquer un accord préalablement formulé, les diplomates ont déclaré qu’ils ne renonceraient pas jusqu’à ce qu’ils voient l’accord non seulement signé mais également mis en pratique.

La lutte entre le service diplomatique et le ministère des Finances par rapport aux salaires stagnants des diplomates se poursuit depuis plusieurs années. Les diplomates affirment que les accords négociés par le passé n’ont pas été honorés et que les budgets n’ont pas été approuvés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...