Les forces israéliennes en état d’alerte avant la prière sur le Mont du Temple
Rechercher

Les forces israéliennes en état d’alerte avant la prière sur le Mont du Temple

La police a renforcé sa présence sur ce site sensible de Jérusalem après une recrudescence des violences et des menaces des groupes terroristes suite au plan de paix US

La police sur les lieux d'une attaque au couteau près de la porte de Lions dans la Vieille ville de Jérusalem (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
La police sur les lieux d'une attaque au couteau près de la porte de Lions dans la Vieille ville de Jérusalem (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Les forces israéliennes de sécurité ont été placées en état d’alerte élevé vendredi à Jérusalem, avec le déploiement de milliers d’agents de police supplémentaires dans la Vieille Ville avant les prières du vendredi à la mosquée Al-Aqsa, sur le mont du Temple.

Les renforts sécuritaires interviennent après une hausse majeure des violences suite à la publication, la semaine dernière, du plan de paix du président américain Donald Trump, que les Palestiniens perçoivent comme totalement partial au profit de l’Etat juif et dans un contexte de menaces proférées par les groupes terroristes.

Le chef de la police de Jérusalem Doron Yadid a ordonné de larges déploiements, a fait savoir la Treizième chaîne après une journée de violences qui a compris trois attaques contre des Israéliens, une fusillade aux abords du mont du Temple et un attentat à la voiture-bélier sur un site populaire de la capitale.

« Le but est d’accroître la sécurité pour répondre à tous les incidents qui se produisent dans et autour de la vieille ville (de Jérusalem) après la prière du vendredi », a indiqué à l’AFP le porte-parole de la police Micky Rosenfeld.

Des dizaines de milliers de fidèles sont attendus vendredi au mont du Temple -troisième lieu saint de l’islam et site le plus sacré du judaïsme.

Les prières du vendredi sont souvent l’occasion d’incitations anti-israéliennes et de soutien apporté aux actes terroristes au cours des périodes de tensions accrues et cela fait longtemps que le mont du Temple est un lieu particulièrement sensible à ce niveau.

Le groupe terroriste du Hamas a appelé, mercredi, les Palestiniens à renforcer leurs affrontements avec Israël en désignant explicitement le mont du Temple.

L’armée israélienne avait déjà annoncé jeudi le déploiement de bataillons supplémentaires en renfort en Cisjordanie au vu de la recrudescence des violences dans la région.

L’armée a dit avoir pris sa décision au terme d’une « évaluation de la situation ».

Les bataillons de l’armée israélienne sont généralement composés de plusieurs centaines de soldats.

Cette décision survient après trois attentats contre les forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie et à Jérusalem jeudi, sur fond de tensions et de violences entre Israël et les Palestiniens. Des affrontements meurtriers ont éclaté à Jénine ainsi que des émeutes ailleurs en Cisjordanie. Des projectiles et des dispositifs explosifs ont également été lancés depuis la Cisjordanie.

Il s’agit de la troisième série de renforts déployée dans la région depuis l’annonce, par le président américain Donald Trump, de son plan visant à résoudre le conflit israélo-palestinien, le 28 janvier 2020. A l’annonce du plan, l’armée a immédiatement déployé des troupes supplémentaires dans la vallée du Jourdain. Des combattants ont été dépêchés en Cisjordanie le 29 janvier pour gérer les manifestations.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...