Cisjordanie: un soldat israélien blessé dans le troisième attentat en 12 heures
Rechercher

Cisjordanie: un soldat israélien blessé dans le troisième attentat en 12 heures

Une fusillade en voiture près de Dolev fait suite à des coups de feu dans la Vieille Ville de Jérusalem et à une attaque à la voiture-bélier contre des soldats dans la capitale

Illustration : Des ambulances israéliennes quittent le site où une bombe aurait été jetée depuis une voiture à proximité de l'implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, tuant une personne et faisant deux blessés, le 23 août 2019 (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
Illustration : Des ambulances israéliennes quittent le site où une bombe aurait été jetée depuis une voiture à proximité de l'implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, tuant une personne et faisant deux blessés, le 23 août 2019 (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

Une fusillade a été signalée jeudi après-midi le long d’une autoroute près de l’implantation de Dolev, au centre de la Cisjordanie, a fait savoir l’armée israélienne.

Il s’agit du troisième attentat terroriste en l’espace d’une demi-journée.

Les services d’urgence de Magen David Adom (MDA) ont indiqué qu’au moins une personne a été blessée.

La victime, identifiée par les médias israéliens comme étant un soldat israélien, est consciente et légèrement blessée, a fait savoir MDA.

Les autorités ont indiqué qu’il semblerait s’agir d’une fusillade menée depuis une voiture en mouvement.

L’assaillant a pris la fuite.

Tôt jeudi matin, 12 soldats ont été blessés, dont un grièvement, dans une attaque terroriste menée à la voiture-bélier à Jérusalem.

Un officier de police a été légèrement blessé dans une attaque à l’arme à feu qui s’est aussi déroulée jeudi dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Des démineurs de la police ont été dépêchés dans la ville côtière d’Ashkelon jeudi, après la découverte d’un engin explosif attaché à plusieurs ballons.

Le bureau du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a imputé la dernière flambée de tensions au plan de paix pour le Moyen Orient dévoilé le mois dernier par le président américain Donald Trump.

« L’accord du siècle » a « créé cette atmosphère d’escalade et de tensions en tenant d’imposer de fausses réalités sur le terrain, contre les lesquelles nous avons lancé de nombreuses mises en garde », a déclaré Nabil Abu Rudeineh, le porte-parole d’Abbas, dans un communiqué publié sur le site officiel de l’AP, Wafa.

Le groupe terroriste palestinien du Hamas a salué les dernières attaques contre les Israéliens, affirmant dans un communiqué que « la révolution qui sévit dans les villes de Cisjordanie et à Jérusalem est la mise en oeuvre de la décision du peuple palestinien d’expulser l’occupant de la Cisjordanie et de la libérer de ses colons ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a, de son côté, annulé une déclaration prévue pour 16h sur sa page Facebook. Au lieu de cela, Netanyahu tiendra une réunion d’urgence pour évaluer la situation sur le terrain avec des responsables de la sécurité, ont rapporté des médias israéliens.

Ayman Odeh, chef de la Liste arabe unie et résident de Haïfa, a dénoncé jeudi après-midi la fusillade dans la Vieille Ville de Jérusalem perpétrée par un Arabe israélien de Haïfa.

« Nous condamnons fermement cette fusillade », déclare Odeh, de la faction Hadash qui compose la Liste arabe unie, dans un communiqué. « Il est inacceptable qu’un citoyen israélien utilise une arme. Les citoyens arabes de l’État ont choisi une lutte civile et démocratique juste pour mettre fin à l’occupation et pour la paix et l’égalité. Nous n’accepterons pas qu’il en soit autrement ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...