Les Gardiens de la Révolution disent avoir tué 3 « terroristes » liés à Washington
Rechercher

Les Gardiens de la Révolution disent avoir tué 3 « terroristes » liés à Washington

"D'importantes quantités d'armes, d'équipements, de munitions et de systèmes de communication ont été saisies", selon l'armée idéologique de l'Iran

Les membres des Gardiens de la Révoluiton à une cérémonie célébrant le 40e anniversaire de la révolution islamique place Azadi à Téhéran, le 11 février 2019. (Crédit : AP/Vahid Salemi)
Les membres des Gardiens de la Révoluiton à une cérémonie célébrant le 40e anniversaire de la révolution islamique place Azadi à Téhéran, le 11 février 2019. (Crédit : AP/Vahid Salemi)

Les Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique d’Iran, ont affirmé lundi avoir tué trois hommes armés liés selon eux aux Etats-Unis et qui tentaient de s’infiltrer en territoire iranien.

Les trois membres d’un « groupe contre-révolutionnaire » ont péri lors d’affrontements avec des combattants des Gardiens de la Révolution dimanche soir près de la frontière avec la Turquie, dans le nord-ouest de l’Iran, a indiqué l’armée idéologique sur son site officiel Sepah News.

Ils ont été « pris en étau par un réseau de Renseignements de combattants (des Gardiens) dans la zone publique de Makou » dans la province d’Azerbaïdjan occidental, a-t-elle ajouté. Ils avaient « l’intention de pénétrer profondément » en Iran, selon la même source.

Le groupe, non identifié, était « affilié à l’arrogance mondiale », un terme utilisé par l’Iran pour désigner les Etats-Unis, son ennemi de plusieurs décennies, selon les Gardiens de la Révolution.

« D’importantes quantités d’armes, d’équipements, de munitions et de systèmes de communication ont été saisies », ont-ils poursuivi.

La région montagneuse de Makou est située à moins de 15 km de la frontière irano-turque.

Depuis des années, des combats sporadiques ont lieu dans les régions de l’ouest et du nord-ouest de l’Iran entre rebelles kurdes et forces iraniennes.

Fin mai, trois gardes-frontières iraniens ont été tués dans un accrochage avec des « insurgés armés » dans la province d’Azerbaïdjan occidental.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...