Les Indiens insensibles à la bombe puante made in Israël
Rechercher

Les Indiens insensibles à la bombe puante made in Israël

"Les Indiens ont peut-être le seuil de tolérance à la puanteur le plus élevé", a déclaré un officiel après le test d’un liquide lancé par un canon à eau

La police des frontières utilise Skunk pour disperser une foule protestant contre la barrière de sécurité dans le village de Bilin, près de Ramallah, en Cisjordanie. (Crédit : Rishwanth Jayapaul / Flash 90)
La police des frontières utilise Skunk pour disperser une foule protestant contre la barrière de sécurité dans le village de Bilin, près de Ramallah, en Cisjordanie. (Crédit : Rishwanth Jayapaul / Flash 90)

Une bombe puante développée par Israël qui a l’odeur des égouts et qui est utilisée pour disperser les foules n’a pas réussi à faire partir des manifestants en Inde.

Selon le Hindustan Times, les Forces de Police de la Réserve Centrale (FPRC) d’Inde ont testé le liquide puant sur le public et le personnel du FPRC dans la capitale du pays, Delhi.

Au lieu de boucher leur nez et de s’enfuir à cause de la puanteur, l’équipe test a « réussi à supporter l’odeur sans trop de difficulté », a déclaré un officiel.

Les forces de sécurité indiennes cherchent des moyens non mortels pour contrôler les manifestants dans le Cachemire et d’autres zones du pays.

Le territoire du Cachemire, à majorité musulmane, est disputé par l’Inde et le Pakistan.

Les forces de sécurité israéliennes utilisent la bombe puante – appelée Skunk – sur les manifestants palestiniens depuis 2008 et ont mis le produit sur le marché pour le vendre aux armées et aux services de maintien de l’ordre dans le monde entier.

Skunk est mélangé avec de l’eau et est tiré avec des canons à eau anti-émeutes.

Les musulmans du Cachemire se sont rendus après que les forces du gouvernement indien ont tiré des coquilles de fumée pendant les funérailles de Tanveer Ahmed dans la ville de Beerwah, dans le Cachemire central, le 21 juillet 2017. (Crédit : AFP / Tauseef MUSTAFA)
Les musulmans du Cachemire se sont rendus après que les forces du gouvernement indien ont tiré des coquilles de fumée pendant les funérailles de Tanveer Ahmed dans la ville de Beerwah, dans le Cachemire central, le 21 juillet 2017. (Crédit : AFP / Tauseef MUSTAFA)

Inoffensif, il a une odeur qui peut rester pendant plusieurs jours, même après des douches.

Noah Browning, un journaliste de Reuters, a décrit l’odeur en ces termes : « Imaginez prendre un bout de cadavre en décomposition des eaux stagnantes d’un égout, vous le mettez dans un mixeur puis, à l’aide d’un spray, vous envoyez ce liquide puant dans votre visage. Votre réflexe de vous boucher le nez est inutile et vous ne pouvez rien faire parce que la puanteur écoeurante persiste pendant des jours ».

Un officiel indien a déclaré que les Indiens étaient simplement plus habitués aux mauvaises odeurs. « Les Indiens ont peut-être le seuil de tolérance à la puanteur le plus haut », a résumé l’officiel.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...