Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Les Israéliens heureux du retour de Yaffa Adar, 85 ans, qui « incarne le sionisme »

Cette grand-mère de huit enfants s'est muée en icône de résilience pour la détermination inébranlable dont elle a fait preuve lors de son enlèvement à bord d'une voiturette

Yaffa Adar. (Autorisation)
Yaffa Adar. (Autorisation)

En se réjouissant, vendredi, de la libération de 13 otages sur les quelque 240 que les terroristes du Hamas sont supposés détenir, nombreux sont ceux qui se sont particulièrement réjouis du retour d’une improbable héroïne, à savoir une grand-mère de 85 ans nommée Yaffa Adar.

Adar, dont les trois enfants lui ont donné huit petits-enfants et sept arrière-petits-enfants, s’est muée en véritable icône de dignité et défiance tranquille après la diffusion d’images la montrant, imperturbable, alors que des terroristes extatiques, qui venaient de perpétrer un massacre dans son kibboutz de Nir Oz le 7 octobre dernier, l’enlevaient à bord d’une voiturette, d’abord, puis d’une voiture dans Gaza.

Son stoïcisme est tel que des proches de la famille se sont demandés si elle ne souffrait pas de démence, a fait savoir la petite-fille d’Adar, Adva, au Times of Israël le lendemain de l’enlèvement de sa grand-mère.

« Elle affiche un visage courageux, prend la situation en main et donne par la même à ses ravisseurs un aperçu de la détermination inébranlable que nous lui connaissons tous », expliquait Adar au Times of Israël au moment des faits.

Tamir Adar, un autre des petit-enfants de la matriarche, est présumé otage à Gaza. L’homme de 38 ans aurait été fait prisonnier alors qu’il défendait Nir Oz.

L’auteure Iris Boker a écrit (en hébreu) sur X ce que beaucoup pensaient lorsque la nouvelle de la libération d’Adar a été annoncée : « Elle est l’incarnation du sionisme et de la résilience israélienne. Elle ne donnera à aucun ‘Hamasnik’ la satisfaction de la voir plier. Je suis tellement heureuse qu’elle soit revenue. »

Des terroristes palestiniens enlevant une civile israélienne, au centre, identifiée plus tard comme étant Yaffa Adar, âgée de 85 ans, du kibboutz Nir Oz pour la conduire dans la bande de Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Hatem Ali/AP Photo)

Pour Yosef Yisrael, journaliste de la Treizième chaîne, la libération d’Adar est non seulement un soulagement mais aussi un triomphe.

Il a posté une photo d’elle à bord de la voiturette, entourée de sept hommes, dont deux armés d’un fusil d’assaut.

« Yaffa Adar est rentrée chez elle. Les sous-hommes qui l’entourent gisent déjà profondément sous terre, leur maison a probablement été transformée en décombres par l’armée de l’État d’Israël. C’est ça, le pouvoir juif et israélien », a écrit Yisrael.

Itan Dahan, dont la tante, Bracha, a résisté pendant des heures aux tentatives des terroristes de s’introduire dans son abri du kibboutz Nirim, s’est émerveillée de la résilience d’Adar, dont la famille a déclaré qu’elle avait besoin de médicaments et que sa vie était en jeu en captivité.

Yaffa Adar sourit stoïquement alors que des terroristes du Hamas l’enlèvent à son domicile de Nir Oz pour l’emmener à Gaza, le 7 octobre 2023. (Crédit : Capture d’écran d’une vidéo X, utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

« Yaffa Adar est une héroïne israélienne. Être captive durant 50 jours dans le trou à rats de ces monstres humains et en revenir en vie est un exploit incroyable. Elle a tellement de force », a écrit Dahan.

Gal Moshe, un spécialiste du football, a déclaré que la joie suscitée par le retour d’Adar était liée non seulement à son comportement – source d’inspiration pour tous – lors de son enlèvement, mais aussi à la douleur que les images de sa capture ont causée à de nombreux Israéliens.

« Une image dont on se souviendra à jamais, qui restera dans les recoins les plus sombres de la mémoire de tous les Israéliens », a écrit Moshe à propos de l’image des terroristes avec Adar dans sa voiturette. « C’est un immense bonheur de voir Yaffa Adar revenir. »

Les otages libérés par le Hamas dans une ambulance en route vers Israël, le 24 novembre 2023. (Crédit : Capture d’écran Youm7)

Adar a été libérée dans le cadre d’un échange entre Israël et le Hamas, qui a accepté de restituer 50 otages israéliens en contrepartie d’une trêve de quatre jours entrée en vigueur vendredi. Israël a en outre accepté de libérer 150 prisonniers palestiniens incarcérés pour atteinte à la sécurité en Israël. Les échanges se dérouleront en plusieurs étapes.

L’assaut sur Nir Oz, lieu où les terroristes ont assassiné plus de 100 personnes, faisait partie d’un raid transfrontalier brutal mené par 3 000 terroristes qui ont tué environ 1 200 personnes, pour la plupart des civils.

Israël a lancé une offensive militaire massive à Gaza destiné à renverser le régime du groupe terroriste. Des responsables de la bande de Gaza contrôlée par le Hamas ont déclaré que plus de 14 000 personnes avaient été tuées. Ce chiffre, qui ne peut pas être vérifié de manière indépendante, pourrait inclure à la fois des terroristes et des civils palestiniens, ainsi que des civils palestiniens tués par des roquettes égarées.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et d’autres responsables israéliens ont annoncé leur intention de reprendre l’offensive militaire à l’issue de la trêve et promis que tous les otages seraient libérés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.