Les lycéens brésiliens ne passeront plus leurs examens finaux à Shabbat
Rechercher

Les lycéens brésiliens ne passeront plus leurs examens finaux à Shabbat

Suite à une longue campagne des associations juives, l’examen, passé par plus de 8 millions d’ados, sera organisé le dimanche

Rio de Janeiro, au Brésil. Illustration. (Crédit : Shutterstock)
Rio de Janeiro, au Brésil. Illustration. (Crédit : Shutterstock)

RIO DE JANEIRO – Plus de huit millions d’adolescents brésiliens passeront leurs examens nationaux de fin d’études secondaires de deux jours, organisés tous les ans, le dimanche, et non plus le samedi, après une longue campagne des associations juives et des membres d’autres religions qui considèrent le samedi comme le jour du Shabbat.

En 2016, quelque 76 000 candidats ont été confinés dans des salles de classe entre 13h00 et 19h00 le samedi pour commencer le test après le coucher du soleil sans possibilité de tricher. Cette année, le test aura lieu deux dimanches de suite, les 5 et 12 novembre, ont annoncé des responsables.

« Nous sommes ravis de cette décision, qui montre une préoccupation à répondre à une revendication légitime et à empêcher les jeunes gens d’être isolés et enfermés pendant des heures avant de pouvoir commencer l’examen, permettant ainsi le respect de ceux qui observent Shabbat », a déclaré Fernando Lottenberg, le président de la Confédération israélite brésilienne.

La décision de changer les dates de l’examen appelé par son acronyme ENEM, est le résultat d’une étude publique organisée par le ministère de l’Education.

Quelque 42,3 % des 600 000 participants de cette étude ont voté pour que l’examen ait lieu deux dimanche de suite ; 34,1 % ont souhaité qu’il soit organisé le dimanche et le lundi ; et 23,6 % étaient pour garder le format traditionnel du samedi et dimanche.

« Nous demandons cela depuis des années, cela a commencé sous les précédents gouvernements, et la demande a été soumise à chacun des ministres », a déclaré Lottenberg.

L’ENEM avait initialement pour objectif d’évaluer la qualité de l’éducation secondaire du pays, mais a depuis évolué et est à présent notamment utilisé comme test d’admission dans les grandes universités fédérales du pays et d’autres institutions publiques.

Depuis sa création en 1998, l’ENEM est devenu l’examen national le plus important au monde après la Gao Kao chinois, un examen d’entrée dans l’éducation supérieure, passé par plus de neuf millions d’élèves tous les ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...