Israël en guerre - Jour 254

Rechercher

Les offres d’emploi en Israël chutent de 18 % depuis le début de la guerre

Selon le rapport du Bureau central des statistiques, les offres pour les serveurs et les barmans ont chuté de 28 %, tandis que celles des ouvriers du bâtiment ont grimpé de 47 %

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Le Bureau de l'emploi de Jérusalem. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
Le Bureau de l'emploi de Jérusalem. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Le nombre d’offres d’emploi depuis le début de la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas a chuté de près de 20 %, en raison de la mobilisation massive des soldats de réserve et de l’évacuation de centaines de milliers de résidents du sud et du nord d’Israël.

Le nombre d’offres d’emploi a chuté de 18 %, passant de 114 274 en septembre à 93 352 au cours de la première semaine de novembre, selon un rapport publié dimanche par le Bureau central des statistiques. Ce chiffre marque le niveau le plus bas depuis février 2021. Les données du rapport ont été recueillies auprès des entreprises et des sociétés entre la deuxième semaine de la guerre, qui a éclaté le 7 octobre, et le 7 novembre, a déclaré le bureau.

Le 7 octobre, quelque 3 000 terroristes palestiniens du Hamas ont fait irruption à la frontière avec la bande de Gaza, par voie terrestre, aérienne et maritime, et se sont déchaînés de manière meurtrière sur les communautés du sud, tuant 1 200 personnes, pour la plupart des civils. Au moins 240 otages, dont des bébés et des octogénaires, ont été enlevés et emmenés à Gaza sous le couvert d’un déluge de milliers de roquettes tirées sur les villes israéliennes.

L’armée israélienne a appelé plus de 300 000 réservistes – dont beaucoup travaillent dans des entreprises internationales du secteur de la high-tech, entre autres types d’entreprises – à participer aux combats. Alors qu’Israël s’est engagé à éradiquer le Hamas, soutenu par l’Iran, qui dirige la bande de Gaza depuis 2007, plus de 200 000 personnes ont été déplacées des communautés situées le long des frontières sud et nord.

En conséquence, environ 764 025 Israéliens, soit 19 % de la main-d’œuvre totale, ne travaillent pas, selon un rapport du ministère du Travail publié le 13 novembre.

Depuis le début de la guerre, de nombreuses sociétés sont restées fermées ou fonctionnent avec un nombre restreint d’employés, entre autres désagréments, car les parents qui travaillent s’occupent de leurs enfants à la maison, ce qui affecte la productivité, la production et la demande de personnel.

Le propriétaire d’un magasin de souvenirs dans une rue presque vide suite à l’arrêt de l’afflux touristique dû à la guerre entre Israël et le Hamas, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 6 novembre 2023. (Crédit : Gianluca Pacchiani/Times of Israel).

Le changement le plus important dans la baisse de la demande de personnel depuis le début de la guerre a été constaté dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, selon les chiffres du Bureau des statistiques. Le nombre d’offres d’emploi pour les serveurs et les barmans a chuté de 28 % et celui des cuisiniers et des chefs de 24 %. Dans le secteur de la high-tech, le nombre d’offres d’emploi pour les développeurs de logiciels et les programmeurs a diminué de 12 %.

Comme de nombreux travailleurs étrangers ont quitté Israël et que les Palestiniens n’entrent plus dans le pays en raison de la guerre contre le Hamas, une pénurie de travailleurs est apparue dans le secteur de la construction. La demande d’ouvriers du bâtiment et de travailleurs du secteur de la construction a bondi, les offres d’emploi ayant augmenté de 47 %. Le nombre d’offres d’emploi pour les plâtriers, les maçons, les carreleurs et les ouvriers de la construction a augmenté de 9 %.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.