Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Les pays arabes, l’UE et l’ONU dénoncent l’opération anti-terroriste à Jénine

Les voisins d'Israël et les organisations internationales réclament la cessation des incursions dans les villes de Cisjordanie

De la fumée s'échappe de la détonation d'une charge explosive palestinienne sur un véhicule blindé israélien lors d'un raid de l'armée israélienne à Jénine, en Cisjordanie, le 19 juin 2023. (Jaafar ASHTIYEH / AFP)
De la fumée s'échappe de la détonation d'une charge explosive palestinienne sur un véhicule blindé israélien lors d'un raid de l'armée israélienne à Jénine, en Cisjordanie, le 19 juin 2023. (Jaafar ASHTIYEH / AFP)

Les voisins d’Israël au Moyen-Orient, l’Union européenne (UE) et les Nations unies ont condamné l’incursion des forces israéliennes dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, lundi, qui a donné lieu à des affrontements meurtriers entre les troupes israéliennes et les Palestiniens.

Sept Palestiniens ont été tués et près de 100 ont été blessés au cours du raid des forces israéliennes, après l’explosion d’une bombe massive en bordure de route contre un véhicule de l’armée, ce qui a entraîné d’intenses échanges de coups de feu entre les troupes et les Palestiniens armés. Huit soldats de Tsahal ont été légèrement ou modérément blessés lors des affrontements et de l’explosion. Il a été confirmé que trois des Palestiniens tués étaient membres du Jihad islamique palestinien. Deux des autres étaient des adolescents.

Le ministère jordanien des Affaires étrangères a condamné l’opération, avertissant que « tout le monde paiera le prix » de la violence.

Amman a demandé instamment que cessent les incursions israéliennes dans les villes palestiniennes de Cisjordanie et a appelé la communauté internationale à « mettre fin à cette agression et à assurer la protection du peuple palestinien dans tous les territoires palestiniens occupés ».

Israël mène régulièrement des opérations d’arrestation dans les villes palestiniennes, affirmant qu’elles sont nécessaires pour prévenir les attaques terroristes.

Le ministère saoudien des Affaires étrangères a dénoncé ce qu’il a appelé « l’escalade israélienne dans les territoires palestiniens occupés, dont la dernière en date est l’agression dans la ville de Jénine…. qui a fait des victimes innocentes et des blessés ».

Ryad a exprimé ses condoléances aux familles des Palestiniens tués dans les affrontements et espère que les blessés se rétabliront.

Un hélicoptère d’attaque AH-64 Apache de l’armée de l’air israélienne libère une charge utile lors d’un raid de l’armée israélienne à Jénine, en Cisjordanie occupée, le 19 juin 2023. (Crédit : Jaafar ASHTIYEH / AFP)

Le ministère des Affaires étrangères des Émirats arabes unis a appelé Israël à « réduire l’escalade et à éviter les mesures qui exacerbent la tension et la violence dans les territoires palestiniens », tout en appelant à la reprise du processus de paix.

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a également condamné l’opération anti-terroriste, soulignant en particulier le « bombardement aérien » effectué par un hélicoptère militaire, qui constituait la première frappe aérienne en Cisjordanie depuis une vingtaine d’années. L’évacuation des soldats israéliens blessés par la détonation en bord de route s’est déroulée sous le couvert de tirs d’hélicoptères Apache.

Le Caire a accusé Israël de violer le droit international et a mis en garde contre « les dangers d’une escalade continue contre le peuple palestinien ».

Le ministère turc des Affaires étrangères a également « condamné fermement » l’opération et a exhorté Israël à « mettre fin à ces actes inacceptables visant les civils palestiniens, qui pourraient entraîner une spirale de la violence ».

Le ministère des Affaires étrangères du Qatar a qualifié l’affrontement de « nouvel épisode dans la chaîne des horribles crimes de l’occupation contre le peuple palestinien sans défense ».

Le coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, s’est déclaré « profondément préoccupé » par les événements, ajoutant que « toutes les parties doivent s’abstenir d’actions susceptibles d’aggraver la situation et prendre des mesures pour s’engager à nouveau sur la voie politique ».

L’envoyé des Nations unies pour le Moyen-Orient Tor Wennesland lors d’une réunion du conseil de sécurité à New York, le 28 novembre 2022. (Capture d’écran : ONU ; used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

Un porte-parole du Service d’action extérieure de l’Union européenne a également exprimé son inquiétude face à l’opération et a appelé Israël à ne pas poursuivre la construction d’implantations en Cisjordanie.

La France a présenté ses « condoléances aux familles des victimes civiles » à Jénine et a noté « l’obligation d’Israël de respecter le droit international humanitaire, d’utiliser une force proportionnée et d’assurer la protection impérative des civils dans les territoires palestiniens occupés ».

Les troupes israéliennes sont entrées dans Jénine aux premières heures de la matinée de lundi pour arrêter deux suspects recherchés, ont déclaré Tsahal et la police des frontières dans un communiqué, ce qui a donné lieu à d’intenses échanges de coups de feu, y compris la première utilisation d’un hélicoptère de combat en Cisjordanie depuis des dizaines d’années.

« Au cours de l’activité, un échange massif de tirs a eu lieu entre les forces et les hommes armés dans la zone. Un grand nombre d’engins explosifs ont été lancés sur les forces. Les forces ont répondu par des tirs réels », indique le communiqué, ajoutant que plusieurs suspects ont été touchés.

Plus tard dans la journée de mardi, quatre Israéliens ont été tués et quatre autres blessés lorsque deux terroristes palestiniens ont ouvert le feu sur des civils dans une station-service et un restaurant adjacent, à l’extérieur de l’implantation d’Eli, au centre de la Cisjordanie.

Des médecins légistes israéliens sur les lieux d’une fusillade près de l’implantation d’Eli en Cisjordanie, le 20 juin 2023. (Crédit : Flash90)

L’ambassadeur des États-Unis en Israël, Tom Nides, a publié deux condamnations distinctes de la fusillade terroriste, après avoir été critiqué par les Israéliens qui estimaient que sa première déclaration établissait, à tort, une équivalence entre les victimes de l’attentat d’Eli et les Palestiniens tués à Jénine.

Wennesland a également condamné l’attaque à Eli.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.