Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

L’envoyé américain revient sur son tweet déplorant les morts en Cisjordanie

Critiqué pour avoir déploré la « mort de civils en Cisjordanie » suite à un raid à Jénine et une fusillade à Eli, Tom Nides a condamné "l'assassinat d'Israéliens innocents"

Les forces de l'ordre israéliennes sur les lieux d'une fusillade près de l'implantation d'Eli en Cisjordanie, le 20 juin 2023. (Crédit : Flash90)
Les forces de l'ordre israéliennes sur les lieux d'une fusillade près de l'implantation d'Eli en Cisjordanie, le 20 juin 2023. (Crédit : Flash90)

L’ambassadeur américain en Israël, Tom Nides, a condamné à deux reprises une fusillade d’origine terroriste, en Cisjordanie, après avoir suscité un tollé en Israël en mettant sur le même plan les victimes de l’attentat d’Eli et les Palestiniens tués lors d’affrontements intenses avec les soldats de Tsahal.

Quatre Israéliens ont été tués et quatre autres blessés, mardi, lorsque deux terroristes palestiniens ont ouvert le feu sur des Israéliens dans une station-service et un restaurant situés aux abords de l’implantation d’Eli, dans le centre de la Cisjordanie, mardi après-midi.

Lundi, six Palestiniens ont été tués et une centaine d’autres ont été blessés lors d’un raid de Tsahal dans la ville palestinienne de Jénine. Huit soldats israéliens ont été blessés, avec plus ou moins de gravité, lors des affrontements qui y ont eu lieu et suite à l’explosion d’une puissante bombe placée au bord de la route, qui a explosé au passage d’un convoi militaire.

Suite à l’attentat de de mardi, Nides avait dans un tout premier temps tweeté qu’il était « profondément préoccupé par les civils blessés ou morts en Cisjordanie ces dernières 48 heures, et particulièrement les mineurs. Prions pour ces familles qui ont perdu un être cher ou s’occupent de leurs blessés. »

Il n’avait pas tardé à être critiqué par des personnalités de droite, parmi lesquelles figurent deux députés de la coalition.

« Monsieur l’ambassadeur, manifestement, vous faites erreur : il n’y a pas de ‘morts civils’ ici, il y a d’ignobles assassins d’un côté et des gens qui défendent leur vie, de l’autre », a tweeté le député Ohad Tal, du parti d’extrême droite HaTsionout HaDatit. « En votre qualité de diplomate de haut rang, vous devriez savoir faire la différence entre le bien et le mal, et entre la lumière et les ténèbres. »

Le député du Likud, Eliyahu Revivo, est lui aussi monté au créneau, tweetant qu’« il ne s’agit pas de ‘morts’ mais d’un massacre perpétré par d’ignobles assassins ».

L’ambassadeur des États-Unis en Israël, Tom Nides, prend la parole à la conférence d’Herzliya le 22 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Il a reproché à Nides de mettre sur le même plan ce qui s’est passé à Eli et Jénine et déclaré que les États-Unis feraient mieux de demander à l’ONU comment répondre à de tels attentats « plutôt que de donner des leçons ».

L’ambassadeur d’Israël aux États-Unis, Michael Herzog, a réagi en donnant le sentiment de désavouer son homologue, sans toutefois mentionner son nom.

« Toute tentative de condamnation prétendument ‘équilibrée’ est malavisée et irrespectueuse envers la mémoire des victimes », a tweeté Herzog peu après la publication de l’envoyé américain.

Une heure après son premier tweet, Nides a de nouveau publié sur Twitter : « Je condamne avec la plus extrême fermeté l’assassinat de quatre Israéliens innocents aujourd’hui. Mon affection va aux familles en deuil. »

Une déclaration du Département d’État a semblé aller dans le sens de la première déclaration de Nides, exprimant « l’inquiétude … vis-à-vis de la poursuite des violences en Israël et en Cisjordanie, ces dernières semaines, qui ont tué et blessé des civils palestiniens et israéliens. »

Une colonne de fumée s’élève suite à une explosion d’origine palestinienne au passage d’un blindé israélien, en marge d’un raid de l’armée israélienne à Jénine en Cisjordanie, le 19 juin 2023. (Crédit : Jaafar ASHTIYEH / AFP)

Cette déclaration comprenait également une condamnation claire de « l’attentat terroriste contre les Israéliens près d’Eli, en Cisjordanie, aujourd’hui ».

L’armée israélienne s’est déployée à Jénine, tôt dans la journée de lundi, pour interpeller deux suspects, ont expliqué Tsahal et la police des frontières dans un communiqué, suite à d’intenses fusillades et à l’engagement d’un hélicoptère de combat en Cisjordanie, la toute première depuis des dizaines d’années.

« Au cours de cette opération, une intense fusillade a opposé les soldats à des hommes armés. Un grand nombre d’engins explosifs ont été lancés sur les militaires, qui ont riposté par des tirs à balles réelles », indique le communiqué, ajoutant que plusieurs suspects ont été touchés.

Un hélicoptère d’attaque AH-64 Apache de l’armée de l’air israélienne lance des fusées éclairantes lors d’un raid de l’armée israélienne à Jénine en Cisjordanie le 19 juin 2023. (Crédit : Jaafar ASHTIYEH / AFP)

Aux dires de l’organisation terroriste, trois des six Palestiniens tués auraient appartenu au Jihad islamique palestinien.

Le raid a suscité une condamnation de la plupart des pays arabes ainsi que de nombreux alliés occidentaux d’Israël, comme la France, qui a présenté mardi ses « condoléances aux familles des victimes civiles » de Jénine.

La France « rappelle une fois de plus l’obligation d’Israël de respecter le droit international humanitaire, de faire un usage proportionné de la force et d’assurer la protection des civils dans les territoires palestiniens
occupés », peut-on lire dans ce communiqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.